Boisson traditionnelle dans le Nord-Est de l’Afrique, le lait de chamelle était passé de mode au profit du lait de vache. Mais le réchauffement climatique et les sécheresses répétées qui frappent cette région du monde remettent cette boisson au goût du jour.

Les paysans du Nord du Kenya échangent désormais leurs troupeaux de vaches contre des dromadaires, plus résistants aux conditions climatiques extrêmes. Et dans la ville d’Isiolo, une coopérative produit 4 000 litres de lait de chamelle par jour, essentiellement destinés à la population somalie de Nairobi.

La filière reçoit le soutien de la FAO et de certaines agences de coopération (comme l’Agence Néerlandaise de Développement), et il est même prévu l’ouverture d’un bar à lait de chamelle à Isiolo.

De même, l’entreprise « Vital Camel Milk » commercialise le lait de chamelle dans la grande distribution au Kenya mais aussi dans la péninsule arabique, en Afrique du Sud et en Amérique du Sud.

Quant aux pays développés, ils goûteront peut-être prochainement à ce lait, facile à absorber riche en vitamine C, et réputé bon contre le diabète, les maladies coronariennes ou encore les allergies.

Alexis Vernier

Sources : http://www.slateafrique.com/5717/kenya-tendance-lait-de-chamelle
http://www.fao.org/newsroom/fr/news/2006/1000275/index.html

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook