«La certification : un levier incontournable dans un contexte de crise». C’est sur cette thématique que s’est ouverte ce matin la seconde édition des Assises de la certification. Se voulant un rendez-vous d’échanges et de débats autour de sujets «susceptibles d’intéresser tout manager en quête d’informations pour renforcer la performance de ses projets». L’évènement a été inauguré par une série d’allocutions prononcées par Mme Wafaa Chagar, présidente de l’Association des Certificateurs Marocains, Mme Mounia Boucetta, secrétaire générale du ministère de l’industrie (MCINT) et M. Abdeladim Guerrouj, ministre délégué chargé de la fonction publiqsue et de la modernisation de l’administration . «Par l’organisation de ces assises, l’association entend participer à la promotion de la qualité», a souligné la présidente de l’Associationdes certificateurs du Maroc (ACM). À cet effet, l’association a décerné trois trophées symboliques dans les catégories ; entreprise privée (Agrofood Industry), établissement public(ONDA) et ONG (Association AFAK) Un programme de conférences animées par des experts, des consultants, des institutionnels et des chefs d’entreprise, s’est déroulé tout au long de la journée sous la forme de pleinières traitant de «la certification pour faire face à la crise – les normes et référentiels émergents», ou encore de référentiels émergents», ou encore «la certification des services publics : un luxe ou une nécessité et d’ateliers traitant de l’ISO 22301 : future norme de continuité d’activité, l’ISO 27001 au sujet des méthodes pratiques pour identifier les vulnérabilités, les menaces et enfin, sur l’ intégration de systèmes de management qualité, sécurité et environnement . La certification a été mise en avant comme un outil de mise à niveau du tissu économique national, renforçant, par la même, sa compétitivité. . Pour ce faire, les intervenants ont été appelés à détailler les outils, les orientations, les normes et les référentiels les plus pertinents en la matière. Néanmoins, si les grandes entreprises marocaines sont quasiment passées par la case «certification», c’est loin d’être le cas pour les PME. Pourtant, celles-ci forment la plus grande part du tissu économique national et la certification peut représenter pour ces opérateurs, un levier incontournable de développement en particulier en temps de crise

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook