L’Algérie à l’heure du nucléaire et des énergies renouvelables

D’ici 15 à 20 ans l’Algérie pourrait lancer sa première centrale nucléaire, a annoncé lundi son ministre de l’Energie et des mines, Youssef Yousfi. Autre annonce de taille, 60 projets de production d’énergies renouvelables ont été identifiés en Algérie. Ils devraient permettre d’exporter 2.000 MW de cette énergie en Europe à l’horizon 2020.
A lire sur AuFait

Désillusion française sur le solaire marocain

Ils étaient de nombreux groupes français à avoir répondu à l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé par le Maroc en mars 2010 pour le méga-projet solaire de 500 MW près de Ouarzazate. Puis fin 2010, avec une quinzaine d’autres regroupements, 5 consortiums composés de français avait été sélectionnés dans l’avant-dernière ligne droite de la sélection pour construire la première tranche de cette centrale. Malheureusement, aucun français ne participera à l’appel à concurrence qui doit être lancé fin janvier, après quelques mois de retard.
A lire sur La Tribune

2011 proclamée année internationale des forêts par l’ONU

New York, 20 décembre (Département des affaires économiques et sociales). Afin de renforcer les initiatives visant à promouvoir la gestion durable, la préservation et le développement des forêts sur le plan mondial, l’Assemblée générale a adopté une résolution proclamant 2011, Année internationale des forêts. Les forêts sont une partie intégrante du développement mondial durable : les activités économiques relatives aux forêts ont une incidence sur l’existence de 1,6 milliard de personnes au plan mondial, apportent des bienfaits socioculturels, servent de fondement aux savoirs autochtones et, en tant qu’écosystèmes, jouent un rôle primordial en matière d’atténuation des répercussions des changements climatiques et de protection de la biodiversité.
A lire sur Notre Planète

La raffinerie d’Alger va être modernisée

Technip indique avoir remporté auprès du groupe public pétrolier algérien Sonatrach un contrat de réhabilitation et de modernisation de la raffinerie d’Alger.
A lire sur Enerzine

L’avenir de l’énergie solaire pourrait être une encre

La Terre reçoit plus d’énergie solaire en une heure que la planète entière n’en consomme en un an. Pour l’instant, les piles photovoltaïques en silicium ne produisent qu’environ un millionième de l’électricité employée, laquelle coûte cinq à six fois plus cher que celle provenant des centrales hydroélectriques, nucléaires ou thermiques. D’autres pistes sont prometteuses : il s’agit d’abord des « couches minces », puis du photovoltaïque organique et enfin, une technique qui s’avère révolutionnaire, celle de l’encre solaire.
A lire sur Notre Planète

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook