L’AFD prête 365 M€ aux pays du sud de la Méditerranée

Le conseil d’administration de l’Agence française de développement (AFD) a voté jeudi 16 décembre 2010 l’octroi de 365,5 M€ en faveur de programmes de pays du sud de la Méditerranée. C’est d’abord au Maroc que l’institution a accordé 60 M€ à la Caisse pour le financement routier (CFR) pour son deuxième programme national de routes rurales. Destiné à assurer une desserte en profondeur du Royaume et un désenclavement des populations, tout en favorisant les échanges économiques, ce programme vise à construire ou aménager 15 500 km de routes rurales et désenclaver près de trois millions de personnes.
A lire sur EcoNostrum

La croissance verte accroît la dépendance aux terres rares

En cette période festive et faste, alors que les gadgets dernier cri se vendent comme des petits pains, le sujet des terres rares revient sur la table. Mercredi dernier, Le Canard Enchaîné consacrait un article très intéressant à ces minerais, produits à 97 % par la Chine, dont la particularité est d’être très difficiles à extraire et à raffiner tout en étant extrêmement précieux car indispensables à la production de nouvelles technologies – ordinateurs, écrans plats ou encore téléphones portables. Leur utilisation s’avère tout sauf durable dans la mesure où les stocks de ces dix-sept éléments sont finis et où leur extraction requiert toujours plus d’énergie – ces minerais étant de moins en moins concentrés – et s’effectue dans des conditions écologiques et sociales désastreuses.
A lire sur Le Monde

Les Nations Unies entérinent la création de l’IPBES, l’équivalent du GIEC pour la biodiversité

Dans la continuité du succès de la Conférence de Nagoya, l’Assemblée générale des Nations-Unies a donné, ce jour, un feu vert à la poursuite du processus de création de l’IPBES(1), plateforme intergouvernementale scientifique et politique dédiée à l’amélioration des connaissances sur la biodiversité et les services écosystémiques.
A lire sur Notre Planète

250 milliards de fragments de plastique polluent la Méditerranée

Quelque 250 milliards de microfragments de plastique contamineraient la Méditerranée, des déchets minuscules avalés par les planctons, eux-mêmes mangés par les poissons et qui pourraient finir dans nos assiettes. L’Institut français de recherche pour l’exploration de la mer (Ifremer) et les experts de l’Université de Liège (Belgique) viennent ainsi de fournir une première évaluation de l’étendue des dégâts à partir des échantillons prélevés en juillet par les membres de l’expédition Méditerranée en danger (MED) sur le littoral français, du nord de l’Italie et de l’Espagne.
A lire sur Le Monde

Pourquoi les chutes de neige sont sans doute une conséquence des mutations climatiques

Nos confrères, qu’ils officient à la radio, à la télévision ou en presse écrite, n’ont parlé ou écrit que sur ça (ou presque) depuis deux semaines, faisant passer la crise ivoirienne pour un épiphénomène. Sauve-qui-peut : nous sommes en hiver et il neige en France.
A lire sur ZeGreenWeb

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook