Publicité

Fouad Douiri ,Ministre de l’ Energie ,des Mines ,de l’Eau et de l’Environnement, est un jeune ingénieur, manager expérimenté et visionnaire, à qui deux mois ont suffi pour mettre sa touche sur le secteur .N ‘est-il pas le parrain de « Team Energy Maroc » parlant de la chaîne d’acteurs publics sur le secteur -SIE, ADEREE, ONE, MASEN, IRESEN- la semaine dernière à la rencontre de la SIE et de la fédération de l’Energie.

Du 12 au 17 Mars, Fouad Douiri participe au Forum Mondiale de l’Eau à Marseille auprès du chef du gouvernement et préside le jury du Grand Prix Hassan II pour l’Eau.

Il a bien voulu répondre à nos questions en ouverture de ce forum de grande envergure économique.

Fouad Douiri ,Ministre de l’ Energie ,des Mines ,de l’Eau et de l’Environnement

Fouad Douiri ,Ministre de l’ Energie ,des Mines ,de l’Eau et de l’Environnement


La ville de Marseille abritera cette année du 12 au 17 mars la sixième édition du Forum mondial de l’eau ayant pour thème « le temps des solutions », que pouvez vous nous renseigner à ce sujet?

Le Forum mondiale de l’eau représente le principal événement international concernant les questions de l’eau. Il est organisé tous les 3 ans, depuis Marrakech 1997, par le Conseil Mondial de l’Eau, en partenariat avec le pays d’accueil. Il s’inscrit dans le processus de collaboration mondiale sur les problématiques liées à l’eau, en constituant une plate forme idéale, où toutes les parties prenantes des différentes régions du globe (décideurs, élus, société civile, bailleurs de fonds et experts) se rencontrent et échangent les expériences, les savoirs faire, les innovations et aussi les imaginations.
Cette édition organisée par l’Etat français, le Conseil Mondial de l’Eau et la Ville de Marseille marque une étape supplémentaire par rapport aux cinq précédents Forums Mondiaux de l’Eau qui ont permis de placer la cause de l’eau en tête de l’agenda politique international.
Les travaux du 6ème Forum s’articuleront autour de 12 Priorités d’Action et de 3 Conditions de Succès déclinées en objectifs communs et s’étaleront sur une semaine.
Plus de 180 pays, 140 délégations ministérielles, 25000 participants dont 800 intervenants ; sont attendus à près de 300 sessions (politiques, thématiques, régionales, des événements de haut niveau) et plus de 400 heures d’échanges et de débats.
Cette édition dite « des Solutions et des engagements » ambitionne de passer du débat sur les enjeux à des engagements sur les solutions susceptibles de répondre, aux diverses problématiques de l’eau. Ainsi, L’édition projetée de ce forum innove en créant une plateforme de solutions et un village des solutions qui, quel qu’en soit le type (réglementaires, techniques, institutionnelles, financières ou éducatives), doivent contribuer à la résolution d’un problème lié à l’eau et aider à atteindre une priorité ou un objectif du 6ème Forum Mondial de l’Eau dans une ou plusieurs régions du monde.
L’édition 2012 du Forum Mondial de l’Eau sera couronnée par l’adoption de la déclaration ministérielle par les ministres et les chefs de délégations réunis qui exprimeront leurs visions partagées.


Le Maroc a capitalisé une grande expérience dans le domaine de la gestion des ressources en eau. Il a adopté une approche globale pour la bonne gouvernance de ce secteur stratégique. Quelle sera la contribution du Maroc à la sixième édition du Forum Mondial de l’Eau ?

L’expérience marocaine, dans le domaine de la gestion des ressources hydriques, est riche et importante. Conscient de l’importance capitale de l’eau, le Maroc a mis en œuvre une stratégie ambitieuse pour la gestion de ses ressources hydriques en veillant à la régulation de la demande et à l’anticipation des besoins et des aléas climatiques. Ce forum sera une occasion,pour nous, pour mettre en avant la compétence des différents acteurs marocains, publics ou privés, intervenant dans la gestion de l’eau surtout que nous prévoyons une contribution active et dynamique aux travaux de ce Forum, par la participation d’une importante délégation qui prendra part aux différentes sessions. Aussi faudra-t-il souligner que parmi les nombreuses solutions que le Maroc a su donner, au fil du temps, aux différentes problématiques de l’eau, une trentaine ont été postées sur le portail du Forum et ont été acceptées et seront même présentées.
Par ailleurs, si la gestion marocaine de l’eau est donnée en exemple c’est grâce à la perspicacité et la clairvoyance de Feu SM Hassan II qui a accordé un intérêt particulier à ce secteur si stratégique et qui se pérennise sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI ; qui l’inscrit dans les priorités du développement socio-économique du pays.
En outre, le Maroc sera présent à cette grande rencontre internationale par sa participation au niveau de l’exposition de l’eau qui se tiendra en marge du Forum, et ce par un pavillon qui constituera pour ses différents acteurs experts dans le domaine de l’eau ; tels le Département de l’Eau, l’ONEP, l’OCP, le Ministère de l’Agriculture ou encore le Ministère de l’Intérieur, une opportunité, pour partager leurs expériences et savoirs faire et exposer leurs solutions.

En étant Président du Jury du Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau, Pouvez vous nous donnez des informations sur ce prestigieux Prix et sur les modalités de sélection du lauréat de la quatrième édition ?

La séance inaugurale du sixième Forum Mondial de l’Eau sera marquée par la remise de la 4ème édition du prestigieux Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau.
Ce Grand Prix a été crée à l’initiative commune du Conseil Mondial de l’Eau et du Royaume du Maroc, lors du second Forum Mondial de l’Eau, tenu en mars 2000 à la Haye au Pays Bas et à partir de cette date, il est remis tous les trois ans à l’occasion de la tenue du Forum Mondial de l’Eau. Ce Grand Prix est dédié à la mémoire de Feu Sa Majesté le Roi Hassan II ; pour sa politique clairvoyante en matière de gestion et de préservation des ressources en eau et pour ses actions et initiatives en faveur du développement de la coopération internationale dans le domaine de l’eau.
L’édition 2012 de cette prestigieuse distinction a été attribué aujourd’hui à l’Observatoire du Sahara et du Sahel, qui est une organisation internationale, en récompense pour sa contribution tant scientifique, technique et institutionnelle et pour ses efforts en faveur de la préservation des ressources en eau dans les régions arides de l’Afrique ainsi que pour ses actions avant-gardistes dans le domaine de la gestion des ressources en eau partagées.
L’Observatoire du Sahara et du Sahel a été primé parmi 33 candidats représentant 22 pays et 14 organisations ; par un Jury composé d’éminentes personnalités internationales de Turquie, d’Angleterre, du Japon, d’Espagne, du Brésil et du Maroc. Des efforts doivent se déployer pour appliquer les solutions qui émaneront de cette édition : l’or bleu n’a pas de prix.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook