Dépêche– Le président du Conseil économique et social (CES), Chakib Benmoussa, a présenté, lundi à Rabat, les missions et la composition des structures du CES ainsi que les questions prioritaires examinées par le Conseil depuis sa création, le 21 février 2011.

Lors d’un point de presse consacré à la présentation des missions et de la composition des structures du CES, M. Benmoussa a salué l’esprit de consensus qui a prévalu lors de l’élection des membres du Bureau du CES et de ses commissions permanentes, se félicitant de la représentativité de toutes les catégories au sein de ces structures.

Evoquant la composition du bureau du CES, M. Benmoussa a indiqué que celui-ci est composé de cinq membres représentant les catégories formant le Conseil, à savoir Hakima Himmich (catégorie des experts), Allal Benalarbi (syndicats), Abdellilah Hifdi (organisations professionnelles), Abdelmoula Abdelmoumni (organisations oeuvrant dans les domaines de l’économie sociale et de l’activité associative), et Khalid Cheddadi (membres de Droits).

Le bureau compte également les présidents des six commissions permanentes du Conseil, en l’occurrence la commission des affaires économiques et des projets stratégiques, la commission des affaires de la formation, de l’emploi et des politiques sectorielles, la commission des affaires sociales et de la solidarité, la commission des affaires de l’environnement et du développement régional, la commission des affaires culturelles et des nouvelles technologies et la commission d’analyse de la conjoncture économique et sociale.

Pour ce qui est des missions de ces commissions, M. Benmoussa a affirmé que la commission des affaires économiques et des projets stratégiques, présidée par Rahhou Ahmed, sera chargée d’examiner les politiques économiques et financières, les questions concernant le développement, la concurrence, le climat des affaires, les projets stratégiques, le marché intérieur, la protection du consommateur et les relations économiques internationales du Maroc.

La commission des affaires de la formation, de l’emploi et des politiques sectorielles, présidée par Titna Alaoui Mohamed, s’intéressera aux politiques de promotion de l’emploi, aux conditions de travail, aux relations professionnelles, à la formation continue et professionnelle, à l’enseignement supérieur et à la recherche scientifique et ce, dans le cadre de leur adéquation avec les politiques concernant les secteurs productifs.

La commission des affaires sociales et de la solidarité se penchera sur les questions sociales, notamment celles relatives au genre social, à la famille, aux personnes aux besoins spécifiques, à la santé, à la protection sociale, à la lutte contre la pauvreté, à l’exclusion et à la marginalisation, à l’enseignement fondamental et à l’économie sociale, a-t-il dit, ajoutant que cette commission est présidée par Zaoui Zahra.

La commission des affaires de l’environnement et du développement régional, présidée par Boujida Mamhamed, examinera les questions concernant la protection de l’environnement, la diversité biologique, le développement économique et social régional, le développement rural, le réseau des infrastructures, la politique énergétique et l’amélioration des conditions de vie des populations.

Présidée par Abbadi Ahmed, la commission des affaires culturelles et des nouvelles technologies s’attellera aux différentes questions liées à la politique culturelle, à la société de l’information, au développement des nouvelles technologies et aux défis y afférents.

La commission d’analyse de la conjoncture économique et sociale, présidée par Tamer Mohamed, aura pour taches l’analyse de la conjoncture économique et sociale, le suivi des politiques économiques et sociales outre la production des données relatives aux domaines de compétence du Conseil, notamment par la constitution de banques de données.

Evoquant les questions prioritaires examinées par les groupes de travail du CES, M. Benmoussa a fait savoir que le Conseil a auditionné 114 acteurs de la société civiles et des organismes publics concernés afin de préparer un rapport préliminaire sur l' »Emploi et les jeunes » et la « Charte sociale » qui sera présenté devant l’assemblée générale du CES le 21 juillet prochain.

Pour ce qui est des relations du CES avec les organismes étrangers ayant les mêmes missions, M. Benmoussa a rappelé les réunions qu’il a eues avec le président du conseil économique et social européen ainsi qu’avec ses homologues français et espagnol, notant que ces rencontres ont été l’occasion de définir les contours d’un programme de coopération conjoint.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook