Publicité

De Notre Envoyé Spécial à Marrakech-Les travaux de MENAREC5 ont démarré ce mardi avec un ordre du jour visant à tracer les axes directeurs des actions à mener, sur les prochaines années, en faveur d’une politique énergétique pérenne et sûre. Fouad Douiri, ministre marocain de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement a souligné a rappelé la politique menée depuis plusieurs années de développement des interconnexions des infrastructures énergétiques avec les pays frontaliers sur différentes sources d’énergie. Cette politique ayant servi à valoriser l’intérêt d’une démarche plus avancée qui passe par la mise en place de tissus institutionnels et opérationnels à l’échelle méditerranéenne.
De son côté, Abderrahim Hafidi, directeur de l’Energie et des Energies Renouvelables du Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, a souligné, en relation au Plan Solaire marocain, que les différentes étapes des plans de déploiement étaient respectées. Rassurer était aussi le mot d’ordre de la part de M. Hans Gerd Huhne, haut responsable de la Coopération Technique Allemande au Maroc (GIZ) qui a souligné l’importance de la volonté politique multilatérale dans la consécution d’objectifs ambitieux comme ceux que les différents opérateurs des politiques énergétiques souhaitent à réaliser à terme. Les évolutions sectorielles récentes devant être un rappel afin de se garder une marge de flexibilité de modification des choix technologiques et des alternatives de déploiement des initiatives énergétiques à l’échelle régionale, comme Desertec. Même discours de la part de Mohammed El Khawad, représentant du ministère fédéral allemand de l’Energie, qui a tenu à souligner que les mésaventures subies dernièrement par certains acteurs du solaire en Allemagne tenaient à des considérations managériales et stratégiques sans que cela n’ait de liens avec la macro-économie du secteur.
Le représentant de l’Union pour la Méditerranée a confirmé la signature, à l’issue des travaux de cette conférence, de deux mémorandums . l’UpM et l’Observatoire Méditerranéen entameront leur collaboration dans la collecte et l’analyse des données préparatoires aux différents projets régionaux. Enfin, L’UpM signera avec DESERTEC un mémorandum visant à établir les conditions d’une intégration industrielle régionale, préalable à un développement économique équilibré.
M. Douiri a conclu sur la nécessité de prendre en compte le potentiel des ressources disponibles afin de satisfaire les besoins croissants des populations de la région, sans négliger le nécessaire équilibrage entre disponibilités et projections futures de toutes les ressources exploitables.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook