Le PGPE est un des programmes-phares réalisés dans le cadre de l’action de la GIZ au Maroc. Il se décline en 5 composantes avec lesquelles nous prendrons connaissance à travers une série d’entretiens avec leurs conseillers techniques respectifs.<br /> Nous poursuivons à travers la publication, en deux parties, de l’entretien avec M. Tarik El Edghiri, Conseiller Technique PGPE, en charge de la Composante « Gestion de l’environnement communal – Région Nord » – GIZ

– Le PGPE – Composante « Gestion de l’environnement communal – Région Nord » occupe désormais une place de choix dans les actions de coopération technique allemande au Maroc. Quelles évolutions avez-vous connu ?

Cette composante du PGPE a été lancée en 2002 à Tanger, pour contribuer à un besoin manifesté, celui de soutenir la mise en œuvre locale des initiatives nationales en matière de protection de l’environnement et d’accompagner les communes de la région Nord dans l’amélioration de leurs capacités dans ce domaine.

Depuis, notre composante a joué son rôle de plateforme d’assistance technique de proximité aux villes de la région pour le développement de solutions viables, susceptibles d’être reproduites dans d’autres villes, qui s’inscrivent dans les orientations du pays en la matière et qui répondent à ses ambitions de préserver l’environnement, d’améliorer le cadre de vie des citoyens, de créer de nouvelles opportunités d’emplois durables, de stimuler l’économie et de contribuer ainsi aux objectifs de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain.

La protection de l’environnement est marquée actuellement par de grands changements, en matière de gestion des déchets en particulier. La gestion intégrée des déchets ménagers est un défi continu pour les services communaux au Maroc. On assiste actuellement au démarrage d’un processus de mise à niveau et de professionnalisation du secteur à travers la mise en place du Programme National de gestion des Déchets Ménagers et assimilés (PNDM). Ce programme vise l’adoption d’un ensemble de mesures à moyen et à long terme sur une période de 15 années, destinées à alléger les problèmes qui encombrent ce secteur. La professionnalisation du secteur concerne la collecte, le nettoiement et la mise en décharge contrôlée; l’amélioration de la gestion et de l’exploitation des décharges existantes; l’élaboration des Plans Directeurs, Préfectoraux ou Provinciaux etc. Elle permettra aussi d’initier un Plan Cadre de Gestion Environnementale et un processus de participation citoyenne aux affaires de gestion des déchets. Aussi la charte communale initie l’intercommunalité en prévoyant la création des communautés d’agglomérations pour une gestion intégrée des grands ensembles urbains, p. ex. des décharges.

La coopération maroco – allemande s’investit, dans le cadre du PGPE-Région Nord, dans l’environnement communal et l’accompagnement de l’amélioration de la gestion des déchets solides (GDS), la capitalisation des expériences, le renforcement des capacités dans le domaine des déchets, le développement de partenariats (niveaux national, régional et local), le renforcement du cadre réglementaire, la sensibilisation, la formation etc.

L’exécution du PGPE à travers notre composante d’environnement urbain est menée sous la gouvernance du SEEE et la GIZ en partenariat avec les autorités et les collectivités locales de la région du Nord.

Nous nous sommes inscrits dans cette dynamique et avons élargi nos domaines d’action, mais également notre zone d’intervention pour recouvrir toute la région du Nord.

La composante Région Nord a la spécificité d’être gérée depuis 2007, pour le compte de la GIZ, par le groupement maroco-allemand : Infrastruktur&Umwelt-IGIP-SEGU en accélérant ainsi le transfert du savoir faire et les échanges directs de connaissances professionnelles entre les bureaux d’études des deux pays amis.

-Quelle était la mission initiale de la Composante « Gestion de l’environnement communal – Région Nord » ?

Lorsque la composante de Tanger a été lancée en 2002, elle était consacrée en premier lieu à l’assistance technique en matière de gestion des déchets solides à travers ses actions d’accompagnement des responsables locaux du secteur pour la ville de Tanger. L’appui, dans ce cadre, a consisté à assister et accompagner la ville dans la mise à niveau de la collecte des déchets, l’amélioration des conditions d’exploitation de la décharge actuelle et la planification d’une décharge contrôlée. Aussi un schéma directeur de GDS au niveau régional dans la région Tanger-Tétouan a été élaboré en 2002, ce qui a lancé deux approches décisives dans la gestion du secteur des déchets : l’approche d’intercommunalité et l’approche de choix de site et de son étude d’impact environnementale.

Parallèlement à cela, le PGPE-Tanger est intervenu dans d’autres domaines tout aussi indispensables pour la réussite de tout processus de protection de l’environnement et d’amélioration de vie des citoyens, à savoir, la promotion de l’éducation environnementale et de la dynamique associative, et ce, à travers notamment l’appui à la sensibilisation et à l’implantation du Centre d’Education Environnementale de Tanger (CEET) devenue une réalité depuis 2003.

Actuellement les activités du PGPE considèrent toute la région Tanger-Tétouan et appuie la région surtout dans le secteur de GDS, mais aussi dans d’autres secteurs environnementaux comme les changements climatiques, l’appui au comité régional des Etudes d’impact environnementales (EIE), l’appui à l’observatoire régional de l’environnement et du développement durable OREDD, etc.

-Comment se déroulent au quotidien, les actions et interventions de la Composante « Gestion de l’environnement communal – Région Nord »?

La stratégie de notre composante implique les institutions au niveau local, régional et national. Il s’agit d’une part de mettre en œuvre efficacement au niveau local le cadre juridique national existant et d’autre part de diffuser les expériences locales pour démultiplier les bonnes pratiques au niveau national. Les réponses aux besoins exprimés sont développées en impliquant les partenaires locaux et des experts techniques nationaux et internationaux. L’amélioration de la gestion de l’environnement communal se fait à travers :

l’amélioration de la GDS au niveau de la région : élaboration des études pour améliorer l’exploitation des décharges de la région, élaboration des TDR des projets techniques de GDS, instauration du processus de suivi de la gestion déléguée de collecte et nettoiement, élaboration du premier plan directeur provincial de gestion des déchets ménagers et assimilés au Maroc pour la province de Tétouan, soutien organisationnel, accompagnement des demandes de financement, épanouissement de la culture environnementale etc.

l’accompagnement du processus décisionnel pour la réhabilitation et la fermeture des décharges de Tanger et Tétouan et la mise en place de nouvelles décharges contrôlées intercommunales

le renforcement de capacités pour les acteurs locaux de la région dans les domaines gestion des déchets et protection de l’environnement avec des formations et des visites de terrain au niveau national et international

le soutien aux associations et administrations lors de manifestations environnementales dans la région

l’appui à l’intégration sociale des récupérateurs des déchets

la capitalisation des expériences du projet et leur démultiplication à l’échelle nationale

l’appui au comité régional dans les mécanismes de consultation des dossiers d’EIE

l’appui à l’Observatoire régional de l’environnement et du développement durable

Tarik El Edghiri
Diplômé Ingénieur en Environnement de l’université de Kassel (1993) et Ingénieur agricole au Maroc (1988), il a pratiqué la recherche et l’enseignement dans le domaine de la gestion des déchets solides. Après l’obtention de son doctorat en Allemagne, il a travaillé comme consultant pendant plusieurs années avant de regagner le Maroc en 2007 comme responsable d’un groupement Maroco-Allemand qui gère la composante environnement urbain de la région du Nord pour le compte de la GIZ.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook