Dépêche

Rabat – La Banque mondiale (BM) a accordé un prêt de 100 millions d’euros (environ 1,10 milliard de dirhams) au Maroc, dans l’objectif d’appuyer le programme national de gestion des déchets ménagers (PNDM).

L’accord de prêt de politique de développement (PPD) a été signé, lundi à Rabat, par le ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar et le directeur du département Maghreb à la BM, Simon Gray, en présence du ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales, Nizar Baraka.

Crédit: MAP

Il s’agit du deuxième PPD relatif au secteur des déchets ménagers dont les domaines de la gouvernance de ce secteur, la soutenabilité des services de ces déchets et les aspects environnementaux.

Le PNDM a pour but de mettre à niveau la gestion des déchets ménagers à l’horizon 2021. Le coût total du programme est de l’ordre de 37 milliards de dirhams sur une période de 15 années.

Le programme vise essentiellement l’appui aux communes urbaines afin de professionnaliser les services déchets ménagers, améliorer l’accès au service de collecte en portant le pourcentage de la quantité de déchets collectés en milieu urbain à 90% en 2015 et 100%.

Le PNDM ambitionne aussi de rattraper le retard en matière de traitement des déchets en portant la quantité des déchets ménagers mis en décharges contrôlées à 100% d’ici 2020 et le taux de recyclage à 20% à l’horizon 2015.

Le programme comprend également la réhabilitation de 300 décharges existantes en parallèle avec la construction de nouvelles décharges contrôlées ainsi que la sensibilisation et la formation des acteurs concernés par la problématique des déchets ménagers.

A cette occasion, M. Mezouar s’est félicité du niveau et de la qualité des relations de coopération entre le Maroc et la BM, tout en remerciant cette institution pour l’appui qu’il apporte au Maroc pour la mise en œuvre de réformes structurelles essentielles.

Exprimant sa satisfaction quant à la coopération engagée dans ce domaine, M. Gray a, pour sa part, indiqué que le PNDM appuie déjà près de 80 collectivités locales, abritant plus de 50% de la population urbaine, pour professionnaliser leurs services de collecte ou mettre à niveau leurs décharges.

Le programme a favorisé la prise en compte précoce et systématique des aspects sociaux à tous les niveaux, a-t-il souligné, ajoutant que l’appui de la banque mondiale a contribué à la mise à niveau du système national d’études d’impact dont les bénéfices s’étendent au-delà du secteur des déchets.

Ce prêt s’inscrit dans le cadre du programme de réformes engagées pour l’amélioration des performances financières, environnementales et sociales du secteur des déchets ménagers au Maroc.

Ce projet est le deuxième d’une série de projets programmés conçus pour donner un soutien financier, renforcer et soutenir l’impact du programme de réforme du secteur des déchets solide au Maroc.

MAP

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook