Publicité

Mr Pezzani, Secrétaire Générale de Chambre  de Commerce Italienne au MarocC’est dans une ambiance tant studieuse que chaleureuse que Massolia a rencontré M. Pezzani, Secrétaire Générale de Chambre de Commerce Italienne au Maroc. Une rencontre riche d’enseignements sur la vision d’un partenaire historique de l’économie du Maroc sur l’évolution de cette dernière, et sur l’accompagnement de ses évolutions. La Chambre de Commerce Italienne au Maroc organise, de plus, la onzième édition des Rencontres d’Affaires Euro-Méditerranéennes: « L’Innovation pour un Développement Economique Durable en Méditerranée » consacrée pour la première fois au thème “Les nouvelles technologies pour l’efficacité énergétique” autour de quatre grands secteurs (Bâtiment et éco-construction ; Industrie et efficacité énergétique dans les procès ; Outils de mesure et de gestion de la consommation ; Energies renouvelables).

Casablanca sera, les 4 et 5 octobre prochains, « doublement mise à l’honneur, tant par le thème choisi que par le fait que c’est la première fois que ces rencontres ont lieu du côté sud de la Méditerranée ».

Un choix qui n’est pas fortuit et qui a été dûment « appuyé, motivé, et expliqué » aux restant des partenaires des Rencontres d’Affaires Euro-Méditerranéennes, à la tête desquels prend place la Chambre de Commerce Italienne à Marseille. Cet événement parfaitement rodé et réputé auprès du tissu économique des pays méditerranéens verra, pour cette édition, la présence de 150 opérateurs industriels provenant de l’Italie, la France, l’Espagne, la Tunisie, l’Algérie et une moitié d’entre eux du Maroc. L’appui des autorités marocaines est manifeste et s’exprimera sous la forme d’interventions de représentants de l’ADEREE, l’ONE, le Ministère de l’Energie et des Mines et de la MASEN.

L’expérience italienne dans le secteur des énergies renouvelables est riche en enseignements. Elle est le fruit de travaux de recherche menés sur divers thématiques (le solaire en Sicile par exemple) et résultant d’une collaboration Universités-Entreprises (CNR, ENEL, etc..). Aujourd’hui, l’Italie respecte la feuille de route qu’elle s’est conçue pour le respect des engagements européens des « 20/20/20 » (Réduction de la consommation énergétique de 20%, 20% de renouvelables dans le mix-énergétique, le tout à l’horizon 2020). Par ailleurs, le pays transalpin est le deuxième au niveau mondial quant à la puissance installée en photovoltaïque, avec 720MW. Les installations d’énergie éolienne ne sont pas en reste puisqu’elles génèrent 1312 MW. L’Italie occupe, sur ce registre, la troisième place européenne. Bien évidemment, ce panorama ne garderait sa cohérence que par la consécution d’objectifs ambitieux qui sont la génération de 100 TW d’énergie 100% renouvelable à horizon 2020.

Le savoir-faire transalpin en énergies renouvelables s’étend aussi à la génération d’énergie à partie de biomasse. Brescia, ville peuplée de 190000 habitants en Lombardie, une des plus grandes régions industrielles, génère, depuis quelque temps, la moitié de ses besoins énergétiques grâce à une centrale thermo-électrique carburant aux déchets ménagers.

La perception des opportunités du marché marocain est positive et justifie cette affluence d’opérateurs étrangers spécialisés qui ont tous eu vent des plans ambitieux dressés par les autorités marocaines pour accompagner tant la volonté d’assurer une plus grande indépendance énergétique que celle de faire émerger une filière industrielle prometteuse. Les hommes d’affaires italiens ont un sentiment d’effervescence et de dynamisme marocain qui les transporte dans leur Italie des années 60, la Bella Vita! Ils sont le sentiment que le Maroc est « résolument tourné vers l’avenir».

M. Pezzani remarque à cet effet un plus fort volontarisme des institutionnels marocains, « depuis deux ans », tout en précisant la nécessité d’un travail de terrain plus intense alliant pédagogie, attractivité, proximité. La bataille sera rude face aux pays compétiteurs mais les atouts à valoir sont nombreux face à la Tunisie et Roumanie, notamment.

Luca Pezzani occupe le poste de Secrétaire général de la Chambre de Commerce Italienne au Maroc depuis 2005 et ce, après deux années à Tunis, au sein du Bureau de Représentation de la région de Lombardie en Tunisie.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook