Dépêche– Des représentants de différents pays de la Méditerranée se réunissent, depuis dimanche, à Agadir pour débattre des défis de la gestion intégrée des ressources en eau dans la région.

« L’objectif de la manifestation est de contribuer à l’amélioration de la planification et la gestion des ressources en eau dans des conditions de déficit hydrique pour promouvoir un développement durable du pourtour méditerranéen », a indiqué Redouane Choukr-Allah de l’Institut Agronomique et vétérinaire Hassan II d’Agadir qui organise l’évènement en collaboration avec l’Union Européenne.

La tenue de cette conférence a pour objectif également, a-t-il dit, la promotion du dialogue entre les centres de recherche, les gouvernements, les agences des bassins hydrauliques, les usagers de l’eau et les pouvoirs publics qui mobilisent cette ressource, dans un contexte réel visant la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE).

Pour les participants, la rencontre est aussi une occasion de plancher sur les politiques euro-méditerranéennes concernant le secteur de l’eau sur la base de recommandations émanant d’un réseau de directives sur l’eau.

Représentants de gouvernements, d’organisations internationales et de bassins hydrauliques ainsi que des experts et chercheurs participent à ce débat de trois jours qui se tient dans le cadre du programme de la GIRE.

Ce programme est l’un des axes identifiés par le comité euro-méditerranéen de suivi de partenariat des sciences, de technologie et d’innovation.

La conférence tend aussi à assurer une large diffusion des solutions visant à favoriser une convergence des politiques euro-méditerranéennes en matière de l’eau.

Le programme de la rencontre comprend cinq sessions durant lesquelles une quarantaine de présentations scientifiques seront discutées, ainsi que des tables rondes thématiques et une visite technique.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre d’un projet baptisé MELIA qui réunit 46 partenaires, dont les 27 pays de l’Union Européenne, des pays méditerranéens (Turquie, Algérie, Tunisie, Egypte, Syrie, Liban, Jordanie, Palestine et Maroc), ainsi que d’autres pays: Emirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Soudan, Yémen, Etats Unis d’Amérique, Nigéria, Togo et Haïti

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook