Une réunion de lancement du grand projet de muraille végétale en Afrique a eu lieu jeudi dernier à N’Djamena. Cette muraille végétale, qui reliera à terme Dakar à Djibouti, a pour objectif de ralentir la progression du désert dans les pays concernés, mais doit également avoir un impact sur le climat d’une partie importante du continent.

La Grande Muraille, qui aura donc une longueur de 7100km sur 15 km de large, traversera les pays suivants : Burkina Faso, Djibouti, Erythrée, Ethiopie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Soudan et Tchad.

Crédit: AFP

« La grande muraille verte est un projet conçu par les Africains pour les Africains et pour les générations futures. C’est une contribution de l’Afrique à la lutte contre le réchauffement climatique »
Idriss Deby Itno, Président du Tchad

Les moyens qui seront mis en place pour que le Grande Muraille Verte soit un succès commencent à être connus. Des études assez poussées ont été menées pour savoir quelles espèces seront plantées. Les deux principaux critères: l’espèce doit être connue pour son adaptation aux zones désertiques et être utile aux populations locales. Ces critères ont permis de présélectionner les végétaux suivants: l’Acacia Saligna, la Periploca Laevigata (sellouf) et la Leptadenia Hastata (decne).

Le Fond pour l’Environnement Mondial (FEM), en plus de participer directement au financement, à hauteur de 97 millions d’euros qui seront répartis entre les différents pays participant, espère donner des idées à d’autres organismes qui pourraient potentiellement aider à la réalisation du projet.

Si les bénéfices d’une telle initiative sont maintenant assez largement reconnus, aucun chiffrage précis n’a été communiqué, et les estimations les plus folles circulent toujours. En effet, planter et entretenir de la végétation sur une surface désertique de plus de plus de 100 000 km2 est un challenge immense à relever. Surtout que la barrière végétale doit être prête d’ici 3 à 5 ans. Chaque année de retard risque de rendre le projet encore plus complexe car le désert aura encore gagné un peu de terrain sur les terres cultivables.

Source : AFP
Pour plus d’informations : La Grande Muraille Verte

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook