Publicité

Dépêche

Abou Dhabi – L’Assemblée générale de l’Agence Internationale pour les Energies Renouvelables (IRENA) tient, les 4 et 5 avril à Abou Dhabi, sa 1-ère réunion avec la participation de délégations représentant différents pays dont le Maroc.

La Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mme Latifa Akharbach, conduit la délégation marocaine à cette réunion qui inaugure officiellement les activités de l’IRENA en tant qu’organisation internationale active dans les domaines liés aux énergies renouvelables.

Selon la société émiratie des énergies du futur, seuls 66 membres parmi les 149 composant l’Agence, ont ratifié, dans les délais, les statuts de l’IRENA et peuvent, par conséquent, participer en tant que membres actifs aux travaux de la 1-ère réunion de l’Assemblée générale.

Les 83 membres restants peuvent assister à cette réunion et émettre des observations au sujet des décisions et documents examinés par les participants.

L’IRENA, dont le siège est implanté à Abou Dhabi, a pour objectif de soutenir et d’inciter les Etats membres à adopter la technologie des énergies propres, trouver des solutions efficaces aux problématiques environnementales de par le monde et soutenir des efforts de développement des énergies renouvelables.

La participation du Maroc à cette réunion s’inscrit dans le cadre des actions et efforts déployés par le Royaume en vue d’asseoir une stratégie efficace dans le domaine des énergies renouvelables.

Membre fondateur d’IRENA, le Maroc est pionnier au niveau euro-méditerranéen en matière d’utilisation des énergies renouvelables, à travers notamment l’exploitation de la technologie solaire.

Le Royaume, qui a mis en œuvre au cours des deux dernières années une nouvelle stratégie énergétique, regorge d’un énorme potentiel d’énergies renouvelables, notamment éolienne et solaire.

En 2009, le Maroc avait lancé le plus grand projet, au niveau international, de production d’électricité à travers l’énergie solaire (2.000 mégawatts), d’un coût global de 9 milliards de dollars, ce qui permettra de produire près de 4.500 gigawatts/heure, soit la production annuelle de Casablanca.

Outre Mme Latifa Akharbach, la délégation marocaine prenant part à cette réunion est composée du chargé d’affaires marocaines à l’Ambassade du Royaume à Abou Dhabi, du conseiller économique près l’ambassade et du directeur de l’électricité et des énergies renouvelables au ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement.

MAP

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook