Dépêche

7 décembre 2010 – A la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Cancun, au Mexique, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a tiré mardi la sonnette d’alarme sur l’accélération de la fonte de certains glaciers.
« La science nous démontre que nous faisons face à une tendance générale de fonte des glaciers à cause du réchauffement climatique », a déclaré mardi le Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner à l’occasion de la publication d’un rapport sur ce sujet.

« Le rapport souligne une tendance globale observée depuis plusieurs décennies dans différents endroits de la planète et qui a des implications à court-terme et à long-terme sur un nombre considérable de personnes en termes de fourniture en eau et de leur vulnérabilité », a-t-il ajouté.

Selon le rapport du PNUE, de nombreux glaciers sont en danger notamment ceux de Patagonie qui couvrent des parties de l’Argentine et du Chili ainsi que ceux d’Alaska dont la taille a diminué à une vitesse encore plus rapide que dans le reste du monde. Les glaciers situés au nord des Etats-Unis et au sud du Canada fondent également à grande vitesse, explique l’agence onusienne.

Alors que la tendance générale est à la fonte, certains glaciers augmentent grâce à de fortes précipitations comme c’est le cas de glaciers situés en Norvège, en Nouvelle-Zélande et dans certaines parties de la Terre de feu en Amérique du Sud.

« La fonte rapide des glaciers d’Himalaya et les inondations provoquées par la rupture de glaciers sont inquiétantes et sont dues sans aucun doute au changement climatique. Le risque de vivre dans la région de l’Himalaya est élevé et augmente. Des actions immédiates doivent être entreprises par la communauté internationale sur l’adaptation à long terme. La mise en oeuvre de programmes de résilience est nécessaire d’urgence », a pour sa part affirmé le Directeur général adjoint du Centre international de mise en valeur intégrée des montagnes (ICIMOD), Madhav Karki.

Les experts du PNUE estiment que dans certaines régions les glaciers vont disparaître avant la fin du siècle alors que dans d’autres la glace restera mais de manière réduite. Dans les 40 dernières années la rupture de glaciers provoquant des inondations ont augmenté en Chine, Népal, Bhoutan et en Patagonie et dans les Andes.

« Il est temps pour les gouvernements et la communauté internationale de prendre des décisions sur les réductions des émissions (de gaz à effet de serre). Cette rencontre de Cancun est la nouvelle opportunité pour accélérer la réponse », a déclaré Achim Steiner.

Source: ONU

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook