Communiqué de presse – La gestion de la Cleantech est concédée à une filiale de MEDZ. La zone franche s’inscrit dans le cadre des stratégies industrielle et énergétique
marocaines. Elle couvre une superficie de 94 ha. 40 ha ont dores et déjà été aménagés dans le cadre de la 1ère tranche et mis à la
disposition des investisseurs.
La société Technopole d’Oujda SA, filiale de MEDZ, a été désignée, par le décret n°6001 en
date du 5 décembre 2011, comme concessionnaire de la zone franche dOujda.
Cette zone franche, dénommée Cleantech, représente la composante-phare du projet de
la Technopole d’Oujda et sinscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des stratégies
industrielle et énergétique marocaines.
La Cleantech, dont la 1ère tranche couvre une superficie de 40 ha, est dédiée aux activités
industrielles liées au développement durable et plus particulièrement aux énergies
renouvelables et à lefficacité énergétique.
Ainsi, elle accompagne les plans solaire, éolien, hydraulique et biomasse qui visent
notamment la mise en place dune capacité totale de 6 000 MW et la production, à horizon
2020, de 42% d’électricité grâce aux énergies renouvelables.
Cette zone franche ambitionne d’ériger la région de l’Oriental en tant que hub industriel
dans le domaine du développement durable, aussi bien à l’échelle nationale que régionale.

Dans ce sens, et afin de créer toutes les conditions nécessaires à la mise en place d’un
cluster de compétitivité orienté développement durable, une pluralité d’avantages est
offerte aux investisseurs désireux de sinstaller dans la zone, dont notamment :

– Des avantages liés au statut de Zone franche :

Avantages fiscaux et douaniers :

– Exonération des droits denregistrement et de timbre sur les actes de
construction, de constitution ou daugmentation du capital de la
société ainsi que sur les acquisitions de terrains.
– Exonération de lImpôt des Patentes pendant 15 ans.
– Exonération de la taxe urbaine pendant 15 ans.
– Réduction de limpôt sur les sociétés à 0% pendant les 5 premières
années du commencement des activités et à 8,75% pour les 20 années
successives.
– Exonération de lImpôt sur les Revenus pendant les 5 premières années
et abattement de 80 %, sur les 20 années successives, pour les
investisseurs soumis à lIR.
– Exonération de la participation à la solidarité nationale.
– Exonération de la taxe sur les produits des parts sociales, dividendes et
revenus assimilés pour les non résidents.
– Réduction de cette taxe à 7,5 % pour les résidents.
– Exonération de la Taxe sur la Valeur Ajoutée.

 Avantages administratifs :

– Accompagnement efficace et incitatif à travers un guichet unique, au
service de linvestisseur.
– Libre circulation des marchandises.
– Absence de soumission au régime de contrôle du commerce extérieur
et des changes.
– Dispense des autorisations administratives en cas de décision
dattribution.

– Des mécanismes dappui direct à linvestissement à travers :

 LOffre Maroc pour les Energies Renouvelables.
 Le Fonds de Développement Energétique.
 La Société dInvestissement en Energie.

– Des mécanismes dappui à la formation :

 Aide à la formation continue, au profit du personnel des entreprises.
 Mise en place de structures spécialisées dans la formation diplômante et la
R&D.

Suite à la publication du décret de concession, la commercialisation de la Cleantech est
ainsi lancée. Les investisseurs intéressés peuvent dores et déjà prendre attache avec MEDZ
pour senquérir des modalités dacquisition des lots industriels au sein de la zone franche.

A propos de la Technopole dOujda :

Contexte

La Technopole dOujda représente un projet phare de la stratégie MED EST, déclinaison
territoriale des Programmes Emergence et Rawaj dans la région de lOriental. Font
également partie du plan MED EST :
– LAgropole de Berkane.
– Le Parc Industriel de Selouane.

Partenaires institutionnels

– Le Ministère de lEconomie et des Finances.
– Le Ministère de lIndustrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies.
– Le Ministère de lEnergie, des Mines, de lEau et de lEnvironnement.
– Le Ministère de lEducation Nationale.
– La Wilaya de la Région de lOriental.
– La Région de lOriental.
– LAgence de lOriental.
– LOffice National de lElectricité (ONE).
– LOffice National des Aéroports (ONDA).
– La Chambre de Commerce, dIndustrie et des Services dOujda (CCIS).
– LAgence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de
lEfficacité Energétique (ADEREE).
– La Commune rurale dAhl-Angad.

Situation géographique

Le projet de la Technopole dOujda se situe dans la région de lOriental. Il devrait ainsi
contribuer, dans le cadre du Plan MED EST, à renforcer le potentiel industriel et de services de
cette région. Celle-ci dispose de nombreux atouts, dont notamment :
– Un voisinage méditerranéen et maghrébin.
– Une façade maritime de 200 km, offrant des possibilités importantes pour son
développement économique.
– Une disponibilité de ressources humaines qualifiées.
– Une disponibilité foncière.

Par ailleurs, la région connaît des transformations socio-économiques importantes, grâce au
lancement de plusieurs projets structurants dont notamment :
– La ligne ferroviaire Taourirt  Nador.
– Laxe autoroutier Fès  Oujda.
– La voie rapide Oujda  Nador.
– La station touristique de Saidia.
– Le projet Marchica MED.

Positionnement

Il sagit dun projet intégré conçu sur le modèle des « clusters » de compétitivité régionaux,
qui sera articulé autour des composantes suivantes :
– Un parc industriel et logistique.
– Des activités tertiaires.
– Des commerces.
– De la formation et de la recherche & développement.

Le programme global s’étend sur une superficie de 496 ha. La 1ère tranche du projet, qui sétale sur 107 ha et nécessite une enveloppe de 430 MDH, englobera les composantes suivantes :
– Un parc industriel et logistique, sur 87 ha, constitué :

 Dune cleantech : 40 ha.
 Dune zone PME/PMI : 23 ha.
 Despaces dédiés à la logistique : 20 ha.
 De services : 2 ha.
 Doffshoring : 2 ha.

– Un retail park et des showrooms : 20 ha.

Création demplois

A terme, ce projet devrait générer 15 000 emplois directs.

A propos de MEDZ

MEDZ, filiale de CDG Développement, a pour mission la conception, laménagement, le
développement et la gestion de nouvelles zones dactivités (touristiques, industrielles, offshoring et spécifiques), répondant aux normes internationales en matière d’équipement et de services, et sinscrivant dans une démarche intégrée de recherche de performance, d’innovation et de développement durable.

MEDZ accompagne et met en oeuvre les politiques des pouvoirs publics en matière de tourisme (Vision 2010), d’industrie (Plan Emergence), de développement agricole (Plan Maroc-Vert), de commerce (Plan Rawaj) et dénergie. En outre, MEDZ ambitionne de jouer un rôle de précurseur en matière de projets innovants, à travers une veille stratégique et l’accompagnement des porteurs de projets originaux.

Partant de sa mission et de son positionnement, MEDZ intervient sur lensemble du territoire marocain. Ainsi, MEDZ a réalisé plusieurs zones touristiques, dont l’Agdal et Zahrat Annakhil
à Marrakech et Ghandouri à Tanger, qui ont connu un franc succès. Elle développe également des projets de grande envergure à Fès, Al Hoceima, etc.

En matière d’offshoring et de nouvelles technologies, MEDZ a réalisé les projets Casanearshore à Casablanca et Technopolis à Salé. Ce dernier projet comprend, outre les activités tertiaires, une zone dédiée aux secteurs de pointe (microélectronique, nanotechnologies, etc.). MEDZ projette également de dédier des zones au nearshoring à Marrakech et Fès.

Par ailleurs, MEDZ a lancé plusieurs projets de création de zones d’activités industrielles. A titre d’exemple, la zone industrielle de Bouznika et le Parc industriel de Jorf Lasfar à El Jadida ont
pour vocation de dynamiser le tissu industriel marocain et de participer au développement économique de leur région.

En outre, MEDZ développe actuellement des projets novateurs basés sur les concepts de pôles de compétitivité régionaux. La création de la Technopole d’Oujda, du Pôle Halieutique d’Agadir, de Pôles agroindustriels à Meknès et Berkane, d’une plateforme industrielle
intégrée pour l’automobile à Kénitra et dune P2I dédiée à laéronautique et l’aérospatial à Nouaceur sont des illustrations de ces nouveaux concepts.

Ces projets s’attachent, en concertation avec le Gouvernement et les Collectivités territoriales, à réunir tous les acteurs d’une même filière dans les régions concernées (R&D, formation, Industrie, Administration, etc.) afin d’améliorer leur compétitivité.

Pour plus d’informations : www.medz.ma

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook