L’ISTAS, centre espagnol de recherches dédié à l’environnement et la santé en relation au monde du travail a rendu public, à l’occasion du Salon International de la Voiture Ecologique et de la Mobilité Durable, tenu à Madrid la semaine dernière, un « Glossaire de la Mobilité Responsable ».

Un document fort intéressant qui permet de déblayer le terrain et de balayer certaines idées reçues bien tenaces. Un effort de pédagogie, simplicité et clarté pour une approche neutre et documenté des enjeux de l’urbanisme. Ceci représente, pour nous, une contribution à alimenter le débat sur un modèle novateur de la ville durable.

En effet, nos décideurs attendront-t-ils , pour les autres villes, qu’elles atteignent des seuils de millions d’habitants, comme pour Rabat et Casablanca, avant de considérer des infrastructures de transport responsables ?
Laisseront-ils la liberté aux marocains de circuler dignement et librement, à vélo ou à moto, dans des couloirs spécifiques disponibles en nombre et sécurisés ? Sans que cela serve à se donner bonne conscience en les aménageant assidument sur les belles artères de Casablanca, où ils sont très faiblement utiles comme à Tanger, à proximité du site de feu l’Expo 2012 ?

Nous espérons que cela vous aidera à vous faire votre propre idée. Il nous a paru utile, à l’occasion de la tenue de l’Auto Expo, et du lancement en série de « nouvelles villes », de partager avec vous certains éléments de réflexion.

AUTOMOBILE: Véhicule à moteur destiné au transport de personnes ou de marchandises. Chacune occupe 4m² d’espace quand elle est garée et environ 25 m² d’asphalte quant elle est en circulation. Ces besoins d’espaces déterminent à eux seuls la physionomie de nos villes et nos modes de gestion de l’espace. Un véhicule reste non-utilisé près de 95% de sa durée de vie et quand il est en marche, cela finit irrémédiablement en un problème de circulation. Il se produirait, chaque jour, sur les routes européennes, près de 7500 kms d’embouteillages. Par ailleurs, un tiers des trajets réalisés en voiture sont inférieurs à 1,3 kms. L’automobile à moteur combustion est, aussi, la principale source de pollution atmosphérique et sonore en milieu urbain et est composé d’environ 15000 pièces qui constituent, au bout d’une dizaine d’années seulement, une tonne de ferraille. Malgré les débuts de développement de solutions alternatives tels que les modèles électriques, il n’en reste pas moins qu’étant donné les conditions d’utilisation, ce mode reste l’un de ceux qui portent le plus préjudice.

VELO: Véhicule à deux roues doté de pédales qui permet aux personnes de se déplacer de manière efficiente, saine et non-polluante. Sa vitesse moyenne en zone urbaine tourne autour de 20 kms/h. En raisonnant en porte à porte, le vélo peut se révéler le plus rapide des moyens de transport en zone urbaine, notamment pour les parcours de moins de 8 kms. Les Européens du Nord notamment sont très familiers de ce mode de transport.

BUS: Système de transport public avec une moindre de capacité de transport que les moyens circulant sur rails, mais plus flexibles pour des itinéraires urbains et interurbains. Les bus même s’ils consomment énormément de carburant, polluent relativement moins au regard du nombre de personnes qu’ils transportent. Sa vitesse peut se réduire à moins de 15 kms/h étant donné qu’il partage les voies de circulations avec les voitures de particulier. Son efficacité peut s’améliorer de manière spectaculaire à travers l’aménagement de couloirs de bus dédiés.

ESPACE PUBLIC: Lieu où tout citoyen a le droit de circuler. Pour que ce droit puisse être exercé, il faut que ledit espace soit réparti de façon équitable entre les usagers, quelque soit leur mode de circulation. Il semble normal que, dans les rues et sur les voies, la priorité soit donnée aux moyens de transports les plus efficaces et moins efficients. Malheureusement, c’est exactement le contraire qui se passe : chaque mode de transport occupe l’espace différemment. Pour transporter, 50 000 personnes par heure et par sens de circulation, il est nécessaire d’aménager une route asphaltée d’environ 175 mètres. Transporter cette même population en autobus ou en tramway, ne nécessite l’aménagement que de, respectivement, 35 mètres et de 14 mètres de voies.

METRO: Système de transport ferroviaire urbain sous-terrain. Le metro peut atteindre une vitesse maximale de 70 à 110 kms/h et peut transporter entre 15000 à 40000 personnes par heure, et ce pour chaque sens, près de 8 fois plus que le bus.La plus grosse contrainte à la mise en œuvre de cette infrastructure reste son coût : un kilomètre de metro coûte 25 millions d’euros, auquel il faut aajouter près de 8 million pour chaque station.

MOBILITE DURABLE: Selon la définition du World Business Council for Sustainable Development (WBCSD), la mobilité durable est celle capable de satisfaire les besoins de déplacements en liberté, d’accès et de communication entre les membres d’une société sans sacrifier d’autres valeurs humains ou écologiques basiques présents ou futur. Cela suppose plus que de réduire la pollution de l’air par les tubes d’échappement. La mobilité durable a aussi pour objectif la protection les usagers les plus vulnérables ( piétons, cyclistes, personnes à mobilité réduite) et la garantie d’accès universel de tous les citoyens aux lieux publics et équipements de transport collectif.

OCCUPATION: Le taux d’occupation d’un véhicule est un indicateur de son respect des principes de développement responsable. L’occupation moyenne d’une voiture de particuliers en Espagne est de 1,2 personnes ; celle des bus est de 15 personnes en moyenne ; celle du tramway est de 43 personnes en moyenne ; celle du metro est de 134 personnes en moyenne.

PIETON: Personne qui se déplace à pied sur la voie publique. Pour les distances courtes de moins de 2 kms, il s’agit de la façon la plus efficiente de se déplacer. La vitesse moyenne est de 1m par seconde ce qui permet de réaliser un kilomètre en quinze minutes. En Espagne, plus de 40% des décédés en accident de circulation sont des piétons.

TRAMWAY: Système de transport ferroviaire urbain en surface. Il s’agit d’un mode de transport parmi les plus efficaces bien que son degré de pollution est fonction de la source de production de l’électricité ; Il dispose d’une capacité de transport intermédiaire entre le bus et le metro. En une fois, il peut transporter autant de personnes que trois bus ou 174 automobiles.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook