A quelle température doit-on régler les climatiseurs ? Chaque degré en moins suppose d’augmenter la consommation énergétique, mais les recommandations divergent. En Espagne, l’IDAE (Agence de Promotion de l’Efficacité Energétique) considère qu’il est suffisant de les régler à 26°, tandis que l’OCU (Principale association de consommateurs) recommande d’établir la température ambiante entre 24 et 26 degrés. Elle précise qu’il suffit d’établir la température ambiante à cinq degrés de moins que la température naturelle afin de commencer à ressentir une certaine fraicheur. Néanmoins, l’expérience de chacun d’entre nous montre que les climatiseurs sont, en général, réglés sur des températures à peine supérieures à 20°. Ceci est non seulement préjudiciable à notre santé mais aussi à notre environnement. Cristina Sanchez, de l’Association Espagnole de Pneumologie rappelle que « nous ne pouvons rester dans un réfrigérateur »
Cette pneumologue rappelle que la température ambiante la plus adéquate doit être autour de 25° et que l’humidité devrait être maintenue entre 30 et 70%. « Les grandes différences de température entre l’intérieur et l’extérieur, ne sont pas non plus bonnes pour la santé », souligne-t-elle.
Pour son domicile, les différents guide d’efficacité énergétique conseillent différentes mesures avant d’envisager l’achat d’un climatiseur. Il est dans un premier temps, recommandé, d’installer des bâches au-dessus des fenêtres, que les murs intérieurs soient de couleurs claires, planter des plantes grimpantes afin qu’elles servent de protection solaire aux bâtiments, commencer, par installer, dans un premier temps, par installer des ventilateurs, ce qui crée une sensation de rafraichissement de l’ordre de 3 à 5 degrés et consomme beaucoup moins d’électricité. Néanmoins, force est de constater que le climatiseur est un des électroménagers les plus achetés en ce moment.
Que représente la consommation énergétique d’un climatiseur ? Le Guide Pratique de l’Energie publié par l’IDAE rapporte que, sur une base de comparaison annuelle, un climatiseur ne consomme que 1% de l’énergie consommée dans un foyer. Les postes de consommation énergétique les plus importants étant l’éclairage (18% de la consommation annuelle), le réfrigérateur (18% de la consommation annuelle), le chauffage (15% de la consommation annuelle), et la télévision (10% de la consommation annuelle). Ceci est dû au fait que les climatiseurs ne sont utilisés que quelques mois par an au cours desquels, par contre, leur impact énergétique est de plus en plus important. De ce fait, depuis quelques années, dans les zones du littoral méditerranéen espagnol, le pic de consommation énergétique estival dépasse l’hivernal.
Le Rapport Annuel de 2009 du Joint Research Centre de la Commission Européenne sur les tendances de consommation de l’électricité au sein de l’Union Européenne confirme que l’Espagne abrite 37% des climatiseurs utilisés en Union Européenne, loin devant l’Italie (20%), la Grèce (15%) et la France (11%).
Afin de maitriser sa consommation d’électricité, il est important d’étudier le type de climatiseurs qu’on achète. Il existe, en effet, de grandes différences de consommation entre les différents types d’appareils. Les unités de climatisation centralisées sont réputées plus efficientes, mais les plus utilisés, ce sont les appareils indépendants. Dans ce cas, il est recommandé d’utiliser, à puissance équivalente, des climatiseurs, de type split (avec une unité à l’extérieur et une autre à l’intérieur), qui ont un meilleur rendement que les appareils compacts.
De même, il est important d’acquérir un appareil qui soit de la puissance adéquate. Il est, alors, important de consultant un professionnel afin qu’il vous conseille en fonction de la surface à climatiser.
Les appareils les moins énergivores sont ceux de classe A et qui ont le plus haut indice d’efficience énergétique. Les associations de consommateurs expliquent que les climatiseurs de classe inférieure à la « A », même si ils peuvent s’avérer moins chers à l’achat, sont plus chers, en tenant compte de leur cycle de vie et de leur consommation d’énergie supérieure. De ce fait, il est important de l’utiliser intelligemment, d’éviter les entrées d’air chaud, baisser les rideaux pendant la journée, afin de réduire les besoins de rafraîchissement.
Il ne faudrait pas, au final, négliger que leur mode de fonctionnement fait que les climatiseurs rejettent de l’air chaud à l’extérieur quand ils refroidissent l’espace intérieur. Une thèse doctorale soutenue au CIET (Centre de Recherches Energétiques et Environnementales de Madrid) démontrait que le fonctionnement cumulé de ces appareils pendant la saison estivale pouvait provoquer, à certaines heures de la journée, un réchauffement de 1,5 à 2 degrés de l’air extérieur.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook