A l’occasion de la saison de la chasse, dont le coup d’envoi a été donné cette année le 2 octobre sur un territoire de la province de Berkane, une grande campagne de sensibilisation et de prévention a été organisée par la direction régionale des eaux et forêts.
Ainsi, pour une chasse responsable et durable, plusieurs mesures ont été prises afin de maintenir le respect de la réglementation en vigueur ainsi que l’environnement. A cet effet, la région de l’Oriental, vaste patrimoine forestier d’une superficie globale de 82.820 km² soit 11,6 pc de territoire national s’est vu soumises à plusieurs actions pour assurer le bon déroulement de cette saison. De 4.412 chasseurs l’année précédente, cette saison compte plus de 5.300 chasseurs dans la région qui auront la possibilité de chasser toutes les espèces de gibiers sauf la Tourterelle, gibier migrateur, dont l’ouverture est prévue pour 21 Juillet prochain.
Pour la pratique de ce sport en de bonnes conditions environnementales, tout a été mis en œuvre par les agents du service concerné, en passant du contrôle des réserve de chasse jusqu’à la lutte contre le braconnage qui, constitue un facteur majeur de dégradation des ressources cynégétiques. « La chasse est non seulement une pratique de gestion rationnelle des population de gibiers, mais aussi un outil de développement local dans la mesure où plusieurs secteurs parallèles tirent profits de cette activité » selon la direction régionale des eaux et forêts.
Par ailleurs, des visites de lots amodiés ont été aussi organisées pour les participants afin de s’informer quant à l’importance des aménagements cynégétiques réalisés dans les différents lots amodiés dans un but de développement et de valorisation cynégétique. Une action qui vise réellement, à interpeller les amodiataires quant au rôle des aménagements cynégétiques dans la gestion des territoires de chasse , tout en les encourageant à respecter la réglementation en vigueur et la conservation de l’environnement et du patrimoine forestier, par une chasse responsable et durable .
En parallèle, un réseau de réserves de chasse a été mis en place pour améliorer l’organisation spatiale des territoires de chasse. Doté de réserves permanentes, il s’étend sur une superficie totale de 574 .520 ha dont 219.050 ha érigés en 14 réserves permanentes et 8 réserves triennales sur une superficie de 355 470 ha.
En ce qui concerne la superficie amodiée dans le cadre de la politique de renforcement des amodiations de chasse associatives et touristique, elle s’étend à 82.947 ha réparties sur 30 lots de chasse, dont 1 réservé à la chasse touristique. Conformément aux contrats qui les lient au haut commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification (HCEFLCD), les amodiataires sont tenus à s’engager d’avantage dans la gestion et l’aménagement des territoires de chasse via des opérations de régulation des prédateurs, de gardiennage et de repeuplement du gibier .
Quant au volet de repeuplement annuel du gibier, selon la direction régionale, près de 5.200 de perdreaux ont été lâchés durant l’année écoulée y compris ceux effectués par le Haut commissariat et le bureau régional de la Fédération Royale Marocaine de chasse.
Mis à part ses répercutions positifs sur le développement des territoires de chasse, l’amodiation du droit de chasse associative ou touristique participe aussi au développement des produits de niche et de l’économie locale en contribuant à la création d’emplois et la commercialisation des produits de terroir. D’ailleurs, en termes de prélèvements comparés à la chasse libre, les résultats obtenus durant les dernières saisons au sein de ses territoires sont tout à fait parlants.
Par rapport à la saison de chasse actuelle, elle est sous le sceau d’un décret adopté qui définit et fixe les conditions d’obtention du droit de chasse, les modalités de délivrances des licences de chasse et leurs délais, les conditions et les procédures d’interdictions et d’amodiations du droit de chasse sur les terrains privés . Ce décret détermine aussi les modalités d’obtention de l’agrément des organisateurs de chasse touristique, les modalités d’établissement et d’approbation du statut –type des associations cynégétiques, du statut de la Fédération Royale Marocaine de Chasse ainsi que les conditions et modalités de déroulement de l’examen du permis de chasse.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook