Dépêche– Le développement du secteur des énergies renouvelable passe inéluctablement par le renforcement de la coopération Nord-Sud, ont souligné vendredi, les participants à un colloque organisé dans le cadre du 33ème Moussem culturel international d’Assilah.

Ils ont souligné lors de cette rencontre, organisée sous le thème : »Les technologies des énergies renouvelables et nucléaires et leur impact sur les pays du sud », que le pays du Sud eu égard leur positionnent géographique et leurs spécificités climatiques, offrent de meilleures opportunités en matière de développement des énergies renouvelles en particulier les énergies solaire et éolienne.

Ces pays et malgré ces atouts, se trouvent confrontés à plusieurs difficultés liées notamment au déficit en matière d’accès aux nouvelles technologies, ont fait-remarquer les conférencier, appelant à cet égard au renforcement de la coopération avec les pays du Nord pour pallier à ces obstacles.

Et de souligner que le développement des énergies renouvelables est porteur d’un avenir meilleur pour les pays du Sud, ce félicitant à cet égard de l’expérience du Royaume en la matière.

M.Mohammed Benaïssa, Secrétaire général de la « Fondation du Forum d’Asilah » a souligé dans ce sens l’importance du renforcement du partenariat Nord-Sud dans le domaine des énergies renouvelables, indiquant que le règlement des conflits liés à l’énergie est de nature à améliorer le climat de liberté et des droits de l’homme dans les pays du Sud en particulier.

De son coté, le ministre émirati des Affaires étrangères, Cheikh Abdallah Ben Zayed Al- Al-Nahyane a, dans une allocution lue en son nom, a mis l’accent sur l’impératif de déployer davantage d’efforts en matière de développement des énergies renouvelables, face à la rareté enregistrée au niveau d’autres sources énergétiques en l’occurrence le pétrole et le gaz naturel.

Rappelant la catastrophe de Fukushima, Cheikh Al-Nahyane a indiqué que les risques de l’énergie nucléaire supposent davantage de coopération et de coordination internationale dans le cadre d’une approche participative susceptible à garantir une sécurité énergétique mondiale.

M. Miguel Angel Moratinos, ancien ministre espagnol des affaires étrangères a quant à lui, relevé l’importance d’ouvrer pour garantir un certain équilibre en matière d’accès aux sources énergétiques entre les Etats, invitant les pays du Nord à redoubler d’efforts en faveur des pays du Sud dans le domaine de développement des sources énergétiques.

Organisé en collaboration avec l’Institut des sciences et technologies de MESDAR, ce Colloque constitue une opportunité pour examiner plusieurs questions portant notamment sur « la collaboration Nord-Nord et l’échange des connaissances sur les technologies énergétiques », « le financement des initiatives de nouvelles énergies et les challenges vers l’investissement en énergies renouvelables » et « l’évaluation des opportunités et menaces dans la poursuite de l’énergie nucléaire dans les pays en développement au lendemain de la catastrophe de Fukushima ».

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook