Transmettre une certaine vision et une passion certaine de l’innovation. Tel était le pari d’Elmar
Mock lors de séance plénière d’ouverture de la deuxième édition du Symphos organisé à Agadir
(Maroc). Il commence par intéresser son auditoire : Industriels et dirigeants s’intéressent à la
profitabilité de leurs activités. Elmar Mock explique posément que l’Innovation est mue par la
volonté de « conserver ses marges » et de « dépasser son propre horizon ». Cet innovateur en série
insiste sur l’importance de rompre avec les idées établies en illustrant l’évolution de l’usage assigné à
l’industrie horlogère : d’abord une fonction de contrôle social par le clergé (horloges et clochers) ,
puis un instrument d’avancée technique au service de l’exploration océanographique (Anglais) avant
une fonction de mobilisation au service de la performance économique (américains). L’innovation est
un « facteur de développement de filières industrielles ». Elle peut être un moteur de reconversion
économique (Voir comment le concept Swatch a permis de revigorer le savoir-faire suisse face à la
déferlante asiatique). Dans tous les cas, elle n’est rien sans la capacité de mobilisation et
d’orientation de la Direction Générale. Cet innovateur en série veille à transmettre la passion de
l’innovation et de faire comprendre les processus créatifs de rupture. Ceux-ci sont souvent le fruit de
processus qui prennent leur départ dans « un concept irréaliste » avant d’évoluer vers une
concrétisation « d’une satisfaction d’un besoin » à travers une approche multidimensionnelle.
Souvent l’idée de l’innovation aboutit à une rénovation des usages car le chemin est long
entre « l’Inspiration » et le « Marché ». Elmar Mock s’appuie sur son expérience chez Swatch. Un
contexte particulièrement sensible, un patron qui lui avait demande de faire « des montres de

qualité pour le tiers du prix », qu’il a fallu totalement réinventer les process. Il met alors en
pratique la théorie du « Concept-Knowledge » : s’inspirer de ce qui existe déjà et de
connaissances lointaines voire nouvelles, pour envisager des concepts initialement décalés,
hors du champ des possibilités. L’important étant « d’y aller », même si on ne sait « pas où ça
nous mènera». L’innovation s’est alors concrétisée sur deux plans distincts mais de pareille
importance pour la réussite commerciale d’un produit : un concept marchand fort et une
rupture technologique grâce à l’hybridation horlogerie-plasturgie (deux champs de sa
formation d’ingénieur)

A propos de Elmar Mock

Elmar Mock est intervenu en séance pleinière d’ouverture de la deuxième édition dy Symposium
Internationa de l’Innovation et de la Technologie dans l’Industrie Phosphatière organisé par
l’Office Chérifien des Phosphates, à Agadir, du 6 au 10 mai 2013. Ingénieur horloger et en matières
plastiques, il est co-inventeur de la montre Swatch à 26 ans. Il conçoit ensuite la Rockwatch de Tissot,
avant de quitter l’horlogerie en 1986 et de fonder sa propre société Créaholic à Bienne, en Suisse.
Elmar Mock est cité comme inventeur dans plus de 150 familles de brevets. Il est lauréat du prix Gaïa
2010.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook