Le comité de pilotage du Programme des Oasis du Sud (POS) s’est tenu le mardi 19 aout sous la présidence du Directeur de l’Agence du Sud, Ahmed Hajji, et le Représentant Résident du PNUD au Maroc, Bruno Pouezat.
Cette réunion a eu comme objectif de discuter les réalisations du POS en 2012 et 2013 ainsi que le plan de travail 2014, restituer les résultats de l’évaluation du programme sur la période 2006-2013, et présenter les axes pour la prochaine phase.
Lors de la séance d’ouverture, Ahmed Hajji, Directeur de l’Agence du Sud a souligné que le Programme des Oasis du Sud a démontré que le développement était à portée de main, et que, grâce aux différents projets réalisés, les provinces du sud créent aujourd’hui des richesses tout en préservant les oasis. Il a appelé, pour la prochaine phase du programme, à la mobilisation des partenaires, la consolidation des acquis et l’amélioration de la performance. Le Représentant Résident du PNUD au Maroc, Bruno Pouezat, a déclaré que l’avenir du programme se mesure en termes de résultats plus durables, et que le PNUD est continuera à apporter les compétences techniques et les méthodes de travail nécessaires, notamment les outils de suivi et évaluation, pour relever les défis de la nouvelle phase du programme.
En 2012 et 2013, le Programme des Oasis du Sud a contribué aux projets avec un montant de 97,8 MDhs (sur un investissement global de 120,7 MDhs), générant ainsi 1058 emplois permanents dont 729 pour les femmes et 597 emplois saisonniers.
En présentant les actions achevées, le coordonateur national, Mohamed Houmymid a également souligné que le nombre de bénéficiaires a atteint 20666. Les recommandations du rapport d’évaluation ont été exposées, traçant une perspective de transformation focalisant sur le renforcement des programmes de la sauvegarde des ressources naturelles, les projets structurants qui s’inscrivent dans l’intercommunalité, le programme social et solidaire basé sur des principes de gestion et le renforcement d’un encadrement de proximité du POS au vu des conventions déjà signées.
Dans son intervention, Bachir Mokrane, conseiller programme au PNUD, a présenté les axes qui caractériseront la nouvelle phase du POS, à savoir l’appui au processus de planification stratégique et promotion des projets intercommunaux, le renforcement d’un climat d’investissement durable et à fort impact socio-économique, et la gestion durable du patrimoine immatériel et naturel des zones oasiennes et l’adaptation aux changements climatiques. La nouvelle dynamique que le POS vise à relancer dans les zones d’intervention ne perdra pas de vue la consolidation du réseau des partenaires existant et de s’ouvrir continuellement aux autres acteurs de développement dans l’esprit de réussir les conditions d’une gouvernance démocratique locale garantissant la transparence, la coordination et la participation citoyenne.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook