La Ministre Déléguée Chargée de l’Eau, Charafat Afailal a présidé hier, mercredi 25 février courant,les travaux de la journée de concertation sur la révision de la loi sur l’eau au niveau des bassins du Souss, Massa, Deraa et Guelmim.
Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du processus de concertations nationales lancées à Rabat le 12 janvier dernier, sous le thème «Une législation de l’eau adéquate pour une bonne gouvernance des ressources en eau», concrétise la volonté du Ministère Délégué Chargé de l’Eau de créer un climat de communication et de concertation fructueuses, dans la perspective de la conception définitive d’un nouveau projet de loi prospectif et susceptible d’accompagner les développements qui s’opèrent actuellement dans le domaine de la planification et de la gestion des ressources en eau au niveau national et international.
Cette rencontre qui était marquée par la présence du Wali de la région du Souss Massa Deraa, du Gouverneur de la préfecture d’Inzegane Ait Melloul et du Président de la Région du Souss Massa Deraa a connu également la participation de nombreux parlementaires, élus chercheurs, professeurs universitaires et représentants des instances de la justice. Cette journée était l’occasion de se rapprocher des acteurs de la société civile œuvrant dans des domaines liés à l’eau et des représentants des associations des utilisateurs de l’eau relevant de la zone d’intervention de l’agence du bassin hydraulique du Souss Massa Deraa. L’objectif étant de réunir sur la même table de discussion ces différents intervenants et de mettre en exergue leurs suggestions et propositions quant à ce projet de révision eu égard à leur importante expérience sur le terrain.
Dans son allocution prononcée à cette occasion, Mme Charafat Afailal a confirmé que l’application de l’actuelle loi sur l’eau a accomplie sa mission tout au long des 20 dernières années ; elle a permis entre autres d’asseoir les bases d’une bonne gouvernance des ressources en eauet l’établissement des bases de leur planification et de leur gestion intégrée, mais les changements et les mutations que connait le secteur de l’eau de nos jours imposent sa révision. Aussi a-elle- ajouté : « Laqualité des textes juridiquesn’est pas seulementmesurée parnotre engagement àles concevoir et à les élaborer dans les délais impartis, mais aussi, parleur pertinence, leurs cohérence avec la réalitéet leur capacité de correspondre aux aspirations de la population et de répondre à leurs besoins ».

Cette journée de concertation a connu un débat très riche entre les différents participants et elle a constitué une opportunité pour échanger les idées et partager les expériences, surtout avec la présence des acteurs de la société civile et des associations des utilisateurs de l’eau.
Par ailleurs et après avoir présenté la démarche adoptée pour la révision de la loi sur l’eau ainsi que les principaux ajustements à introduire à l’actuelle loi, l’agence du bassin hydraulique du souss massa deraa a exposé les différents défis et contraintes auxquels elle se trouve confrontéedans le domaine de la gestion des ressources en eau en plus des difficultés qui s’impose à l’application de l’actuelle loi sur l’eau à l’échelle du bassin.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook