La Lydec a plutôt bien réagi au rapport 2012 de la Cour des comptes soulignant les irrégularités dans les prestations de gestion déléguée des services d’eau, d’électricité et d’assainissement du Grand Casablanca. La société délégataire a indiqué qu’elle prendra en compte les remarques des 7 magistrats et mettra au courant la Cour sur le suivi des recommandations relatif aux 41 observations, dont 14 concernent le Conseil de la ville.
La Lydec considère le rapport comme « habituel et normal », car ces audits sont prévus dans le cadre de la loi. Le nombre de recommandations qui sont inscrites dans le rapport 2012 est largement inférieur à celles transmises précédemment. La filiale marocaine de Suez Environnement semble donc avoir fait des avancées par rapport au précédent rapport. « En mars 2013, le processus d’audit a abouti à un premier rapport provisoire de la Cour régionale des comptes comprenant 330 observations », indique en effet un communiqué de la Lydec.
Autre point positif dans ce rapport 2012 selon le délégataire, il est publié au moment où ce dernier prépare un second contrat de délégation. C’est dire que ces recommandations tombent à pic pour être intégrées dans le nouveau contrat.
Selon La Lydec, les observations de la Cour des comptes peuvent être divisées en deux catégories. Une première concerne celles qui sont déjà prises en comptes et qui ne nécessitent seulement que des clarifications. Rentrent dans cette catégorie, l’observation relative à la conformité de certaines clauses du contrat de gestion déléguée aux lois et règlements en vigueur ainsi que le point sur la liquidation de Lydec services.
La seconde catégorie d’observations concerne les points qui nécessitent des améliorations. Dans ce sens, la Lydec a indiqué qu’elle en prendra compte dans le cadre de la deuxième révision quinquennale du contrat de gestion déléguée. A l’en croire, la révision du contrat sera achevée avant la fin du premier semestre courant.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook