Publicité
Publicité

Les performances techniques, environnementales et opérationnelles du site de Renault Tanger Melloussa ont été à l’ordre du jour d’une visite de M. Fouad Douiri, ministre de l’énergie, des mines, de l’environnement et de l’eau et d’une délégation de parlementaires et conseillers menée par M. Touhami, président de la commission des infrastructures.
Monsieur le ministre a rappellé l’appui institutionnel dont bénéficie les projets industriels dans notre pays et que le travail conjoint de son département avec les deux assemblées a permis d’aplanir le terrain réglementaire pour réunir les conditions d’un projet avant-gardiste.
Tunc Basegmez est revenu sur les paliers opérationnels qu’ont été le démarrage de la production le 9 fevrier 2012 avec la Lodgy, à hauteur de 28000 unités dont 23000 exportées. Le deuxième étant, en mai 2012, le démarrage de la production de la Dokker, modèle produit uniquement à Tanger et dont le lancement mondial avait eu lieu à Casablanca.
Michel Faivre-Duboz, PDG Renault Maroc a rappelé l’historique commercial (1928) et industriel (1962) de Renault au Maroc. Le milliard d’euros engagé par le groupe Renault et les autorités marocaines représente une séries de paris opérationnels et commerciaux en passe d’être gagnés. Les modèles fabriqués à Tanger bénéficieront d’une intégration locale à plus de 40% et sont distribués vers l’Europe et les pays de la zone des accords d’Agadir. I l a, en outre, signalé les efforts des autorités marocaines qui ont permis de lancer l’Institut de Formation aux Metiers de l’Industrie Automobile. Les opérateurs acquièrent ainsi la maîtrise des milliers de gestes nécessaires.
Michel Faivre-Duboz, PDG Renault Maroc a présenté le processus Eco2, une vision respectueuse de l’environnement sur l’utilisation (réduction d’émission de CO2 de 25% d’une génération de moteur) à l’autre, le recyclage (gestion de la fin de vie) et la fabrication. Ces efforts sur les externalités liées au flux opérationnels trouvent leur fondement dans la certification 14001 du site industriel. Il intègre, grâce au savoir-faire de Veolia STI un certain nombre de dispositifs propres (évitement de 135 000 t de CO2), notamment une chaudière à eau fonctionnement en biomasse (30000 T de déchets organiques brûlés par an) et la mise en place de dispositifs de traitements biologiques et physico-chimiques sur les effluents d’eau permettant de réduire de 70% les prélèvements sur nappes. Un ensemble de mesures qui a permis au site industriel de remporter le Sustainable European Energy Award’2011.
Des projets de cette nature ont un effet moteur sur la mise à niveau industrielle et ont interpellé les législateurs présents sur un certain nombre de vides juridiques, notamment sur le thème des déchets industriels et du cycle de vie des ressources.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook