Communiqué – Ile de Jeju, République de Corée, 7 septembre 2012 (UICN)– Pour améliorer les revenus des populations à travers le monde qui dépendent aujourd’hui de la forêt et dont on évalue le nombre à un milliard de personnes, le modèle actuel d’investissement forestier doit être revu entièrement. Il ressort d’une initiative de grande ampleur menée par le The Forests Dialogue (TFD), l’UICN et Growing Forests Partnerships (GFP) que pour optimiser les avantages et la productivités de la forêt, il s’agira d’évoluer du modèle « axé sur les ressources » à un système « axé sur les droits » de « foresterie sous contrôle local » plaçant la maîtrise
locale des forêts au cœur du processus d’investissement.
Ces trois dernières années, The Forests Dialogue (TFD) en partenariat avec l’UICN a organisé une série de dialogues au niveau des pays, auxquels plus de 400 propriétaires et investisseurs forestiers, ONG, agences gouvernementales et intergouvernementales ont été conviés. Le rapport qui en a résulté « Investing in Locally Controlled Forestry » (Investir en foresterie sous contrôle local), lancé aujourd’hui au Congrès
mondial de la nature de l’UICN, montre qu’en mettant des processus corrects en place et dans les conditions
appropriées, il est possible à pratiquement n’importe quel individu ou groupe de lancer une entreprise
forestière avec succès.
« Une première étape consiste à reconnaître que de nombreuses forêts et de nombreux paysages forestiers sont habités par des populations détenant des droits fonciers sous une forme ou une autre », explique Chris Buss, responsable de programme au Programme des forêts et du changement climatique de l’UICN.
« Les investisseurs sont de plus en plus conscients de la nécessité de respecter ces droits au moyen de
processus reconnus, bien que les conséquences pratiques de ces processus n’aient guère attiré l’attention jusqu’ici ».
Les enseignements de cette initiative montrent que les processus adoptés à ce jour consistent fréquemment à indemniser les populations concernées de la perte de terres ou de ressources, et non à les intéresser à une véritable entreprise partagée. En revanche, un système « axé sur les droits » situe le contrôle local au cœur du processus. En vertu d’un tel système, ceux qui possèdent la forêt ou détiennent des droits sur celle-ci sont ceux-là mêmes qui trouveront des investisseurs et des partenaires et les inviteront à gérer leurs ressources naturelles.
« L’approche axée sur les droits reconnaît l’autonomie des populations locales et leurs droits à déterminer la vocation de leurs terres et de tirer un revenu de leur gestion efficace », déclare Minni Degawan, coordinateur de projet pour KADIOAN, une organisation de peuples autochtones des Philippines.
« Donner aux populations locales les moyens de prendre des décisions sur la gestion commerciale de terres et de forêts tout en bénéficiant de droits d’occupation assurés, et leur permettre de bâtir leurs propres organisations et d’accéder aux marchés et à la technologie s’avérera une voie efficace pour relever les revenus et protéger les ressources forestières ».
« Investir en foresterie sous contrôle local ne peut qu’être profitable aux communautés, aux gouvernements et aux investisseurs. Néanmoins, lancer une entreprise commerciale viable n’est pas sans poser des problèmes et exige une adaptation des approches conventionnelles de l’investissement », déclare Peter Gardiner, responsable des ressources naturelles chez Mondi. « Pour faciliter ce processus, Growing Forest Partnerships, qui réunit l’UICN et TFD, a élaboré un manuel du praticien qui sera publié à la fin du mois afin de proposer aux investisseurs et aux détenteurs de droits une approche étape par étape menant à
la conclusion d’accords commerciaux ».

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook