Un groupe de travail a été constitué pour se réunir en février 2012, sous la houlette de l’OCEMO, et de la Banque Mondiale pour initier une réflexion profonde et à horizon moyen, long-termes, et présenter des recommandations qui étaient présentées lors du Forum Mondial de l’Eau en Mars 2012 et à lors des travaux de Rio+20. Ce groupe était constitué de représentants de la société civile et d’experts provenant des pays méditerranéens pour appuyer l’environnement non pas comme une contrainte mais comme une opportunité à saisir pour favoriser la création d’emplois et la cohésion sociale.

Plusieurs institutions internationales ont intégré le thème de l’économie verte à leurs agendas ce qui a déjà donné lieu à plusieurs livrables : le PNUE (2011), l’OCDE (2011), le 6e Forum mondial de l’eau (2012) et le Conseil économique et social du Maroc (2012). Par ailleurs, le CMI travaille actuellement sur un rapport Med 2012 qui a pour objectif de démontrer, à partir de l’analyse des bonnes pratiques existantes en Méditerranée, que la croissance verte peut générer des co-bénéfices dans divers secteurs.

La conférence “Vers quelle économie verte en Méditerranée?”, organisée, en mai 2012 par l’OCEMO et le CMI, en partenariat avec le Plan Bleu, le FEMISE, et la Ville de Marseille s’organise autour de trois objectifs principaux a été l’occasion de rassembler en un même lieu, décideurs publics, acteurs de la société civile, notamment du secteur privé, et experts issus des différents pays méditerranéens, et leur offrir l’opportunité de débattre du potentiel que représente la croissance verte pour la région; initier un dialogue au niveau régional et faciliter le partage d’expérience dans divers secteurs; discuter des actions concrètes qui permettraient à la région Méditerranée d’aller vers une croissance verte, source de croissance et de création d’emplois.

Massolia.com reviendra sur la prochaine période sur le détail des 5 axes des Recommandations de Marseille pour une économie verte, fruit du travail de ce groupe de travail pu le Maroc était représenté par Rida Lamrini, qui a notamment été président de la fédération Nationale des Associations de Micro-crédit et est président de la Fondation du Jeune Entrepreneur. Nous finirons par un entretien avec M. Reda Lamrini sur la capacité des économies méditérranéennes à croître durablement en créant des emplois verts

Le Groupe de Travail, chargé de la préparation des Recommandations pour verdir l’économie Méditerranéenne, a présente ses Recommandations à la Conférence-Forum “Vers une Economie Verte en région Méditerranée” (Marseille, 23-24 May 2012).
Ces Recommandations visent à promouvoir une économie verte dans la région Méditerranée, en contexte et soutien du développement durable et de la réduction de la pauvreté, et en saisissant les opportunités environnementales sources de croissance et de création d’emplois.
Le Groupe a pris en compte les expériences disponibles dans les pays riverains, ainsi que des documents mondiaux (par exemple: OCDE ‘Stratégie de Croissance Verte’,PNUE ‘Vers une Economie Verte’, RIO+20 ‘Le futur que nous voulons’), des documents régionaux (AFED ‘Green Economy-Sustainable Transition in a Changing Arab World’, PLAN BLEU ‘Vers une Economie Verte en Région Méditerranée’, Banque Mondiale ‘Rapport MED 2012’).
Le Groupe a noté que les développements concernant l’économie verte ont été particulièrement suscités par les crises financières, économiques et sociales de 2008-2010, et la crise environnementale permanente, avec des préoccupations de court et long terme concernant la croissance, le développement durable, l’emploi et la réduction de la pauvreté, ainsi que les préoccupations de sécurité alimentaire et énergétique.
Le Groupe reconnait la nécessité d’adapter les recommandations aux conditions spécifiques et variées des pays individuels, conditions institutionnelles, économiques, sociales, démographiques, environnementales. Le Groupe de Travail reconnait aussi les importantes variations de ces conditions à l’intérieur des pays.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook