Le projet labellisé de l’Union pour la Méditerranée « Gouvernance et financement pour le secteur de l’eau en Méditerranée » a été lancé lors d’une conférence régionale organisée les 28 et 29 mai au Palais de Pedralbes à Barcelone. Le projet, approuvé par les 43 pays de l’Union pour la Méditerranée, est une initiative conjointe du Partenariat mondial pour l’eau en Méditerranée (GWP-Med) et de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE).

La conférence, inaugurée par le Secrétaire général de l’UpM, Fathallah Sijilmassi, a réuni le ministre égyptien de l’eau et des installations de traitement des eaux usées, Abdelkawi Khalif, le ministre jordanien de l’eau et de l’irrigation, Hazim El-Naser, le ministre responsable de l’Autorité palestinienne de l’eau, Shaddad Attili, ainsi que de hauts responsables d’autres pays membres de l’UpM et des représentants d’institutions financières, du secteur privé, d’organisations non gouvernementales et d’établissements universitaires.

« Le projet labellisé par l’UpM que nous lançons aujourd’hui entend répondre à la demande réelle pour des services d’approvisionnement en eau plus efficaces, une plus grande participation des parties prenantes, une plus grande décentralisation de la planification et de la mise en œuvre et une prise de décision plus transparente et plus responsable, » a déclaré le Secrétaire général de l’UpM, M.Sijilmassi.

Ce projet qui sera mis en œuvre sur une durée de trois ans avec un budget total de 2,5 millions d’euros, a pour objectif premier d’identifier les principaux obstacles de gouvernance à la mobilisation de fonds pour le secteur méditerranéen de l’eau par les partenariats public-privé (PPP) et de soutenir le développement de plans d’action consensuels basés sur les bonnes pratiques internationales. Le projet produira une série d’analyses de la situation dans les pays, des recommandations nationales et un plan d’action régional. L’Albanie, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Palestine et la Tunisie participeront activement aux études tandis que d’autres pays pourront prendre part à des activités techniques.

Le partenariat stratégique avec la Swedish International Development Agency (Sida) et la Banque européenne d’investissement (BEI) a joué un rôle majeur dans le lancement de ce projet régional. Le soutien, accordé depuis 2009 déjà par le programme MedPartnership – Partenariat stratégique du PNUE/PAM/FEM et la Composante méditerranéenne de l’Initiative de l’Union méditerranéenne pour l’eau, a été essentiel, permettant de définir la méthode de travail du projet.

Lors de la Conférence, le ministre égyptien de l’eau Abdelkawi Khalifa a annoncé l’adhésion de son pays au « Projet régional de gouvernance et de financement pour le secteur de l’eau en Méditerranée ». Il a expliqué que la décision de l’Egypte d’y adhérer avait été surtout motivée par l’objectif du projet – inciter le secteur privé, au niveau local et international, à investir dans le secteur de l’eau et les services de traitement des eaux usées – l’examen des plans et programmes visant à améliorer le climat des investissements dans la région et l’échange d’expertise, de solutions et des meilleures pratiques dans ce secteur. Il a déclaré que l’Égypte était prête à accueillir la troisième conférence du projet, qui doit avoir lieu au cours du premier trimestre 2015.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook