L’application effective des lois sur l’eau et l’environnement dans le sud de la Méditerranée au centre d’un circuit d’études financé par l’UE

Vingt-sept représentants des Ministères de l’eau et de l’environnement, d’organismes concernés, y compris des procureurs d’Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine et Tunisie ont conclu avec succès la première phase du circuit d’étude effectuée les 3-7 juin 2013 dans les Pays-Bas, dans le cadre du projet financé par l’UE « Gestion Intégrée et Durable de l’Eau – Mécanisme de Soutien (SWIM-SM) », dans le but d’améliorer l’application des législations de l’eau et de l’environnement dans les pays du sud de la Méditerranée.
Le programme de cette première phase, comprenant un atelier et des visites de terrain auprès des autorités compétentes des Pays-Bas a été organisé en collaboration avec l’UNESCO-IHE (Institute for Water Education) et a exposé les participants aux: (i) méthodes pour préparer des législations et règlementations efficaces sur l’environnement et l’eau, tenant compte des permis et licences, (ii) meilleures structures et mécanismes institutionnels et législatifs nécessaires pour traiter les violations aux normes sur l’eau et l’environnement, (iii) mesures et techniques adéquates à utiliser par les inspecteurs, procureurs et spécialistes de l’eau et de l’environnement pour faire face aux infractions et au non-respect, (iv) mesures pour favoriser la participation communautaire dans la prévention du non-respect des lois sur l’eau et l’environnement.
En particulier, à travers les visites de terrain chez le Ministère des Infrastructures et de l’Environnement des Pays-Bas (Rijkswaterstaat Lelystad) (06/06/2013) et le Water Board Dutch Delta et la station de pompage à Dordrecht (06/07/2013) les participants ont été exposés aux meilleures pratiques en matière de surveillance de la qualité de l’eau, contrôle des émissions, permis et gestion des rejets, inspection, exécution et assurance de la qualité en laboratoire et contrôle pour la production de preuves de non-conformité accréditées.
Les participants ont exprimé leur véritable intérêt et satisfaction pour l’organisation de cet atelier de formation et circuit d’étude innovants qui portent sur une question d’importance vitale pour la gestion des rares ressources en eau de la région à travers la promotion de l’état de droit.
Le circuit d’étude continue avec des escales en Espagne (Séville, Cordoue) et en France (Paris et Marseille), où les participants seront exposés à des avances et aux meilleures pratiques dans l’application de l’état de droit qui contribuent à améliorer l’application des législations sur l’eau et l’environnement.

Pour de plus amples informations :
courriel : info@swim-sm.eu
Site Internet de SWIM : www.swim-sm.eu

Note aux éditeurs :
Le programme SWIM
La Gestion Intégrée Durable de l’Eau (SWIM) est un programme régional qui a été lancé par la Commission Européenne afin de contribuer à une large diffusion et à la mise en œuvre efficace de politiques et de pratiques durables de gestion de l’eau dans les Régions du Sud de la Méditerranée. Et ce, dans un contexte d’une pénurie en eau en perpétuelle augmentation, combinée à des pressions sur les ressources en eau de la part d’un large éventail d’usagers, à des processus de désertification, et en connexion avec le changement climatique.
Ce programme, doté d’un budget total d’environ 22 millions d’euros, est mis en œuvre par l’Instrument Européen de Voisinage et de Partenariat (IEVP), à la suite des Conférences ministérielles euro-méditerranéennes sur l’Environnement (Le Caire, 2006) et l’Eau (Mer morte, 2008).
Les pays partenaires de la SWIM sont : l’Algérie, l’Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, les territoires Palestiniens occupés, la Syrie* et la Tunisie.
Le programme SWIM est constitué de deux composantes majeures, connexes et complémentaires :
•Un Mécanisme de Soutien, financé par un budget de 6,7 millions d’euros, et
•Des Projets de Démonstration financés par un budget de 15 millions d’euros.

SWIM – Mécanisme de Soutien (SWIM-SM)

Le SWIM-SM est la composante du programme qui fournit une assistance technique régionale aux pays partenaires. Cette composante vise, sur une durée de 4 ans (2010-2014), à :
-Fournir une assistance stratégique aux pays partenaires par la conception et la mise en œuvre de politiques et de plans de gestion durable de l’eau, comprenant un dialogue intersectoriel ainsi que la consultation et la participation des parties prenantes ;
-Contribuer au renforcement des institutions, au développement des compétences nécessaires en manière de planification et de gestion, et du transfert des savoir-faire ;
-Sensibiliser sur les menaces planant sur les ressources hydriques, la nécessité de passer à des modèles de consommation plus durables et sur les solutions possibles permettant de relever les défis.
Par ailleurs, le projet SWIM-SM :
-Apporte son aide technique aux Projets de Démonstration mis en œuvre à travers la seconde composante du programme SWIM, et
-Prend en charge des activités de renforcement des capacités liées à la gestion des ressources en eau, identifiées au cours du Programme Horizon 2020 Renforcement des capacités – Programme méditerranéen pour l’environnement (H2020 CB/MEP).

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook