Les 24 et 25 Novembre à Tunis (Tunisie), Le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN (UICN-Med), avec l’appui technique de l’Organisme Autonome des Parcs Nationaux Espagnols (OAPN), tient un atelier pour encourager le renforcement du partenariat et des opportunités d’apprentissage pour une meilleure gestion et gouvernance des Réserves de Biosphère en Méditerranée.

Les Cadres des administrations en charge des réserves de biosphère de l’Algérie, d’Égypte, du Maroc, de la Tunisie, de l’Espagne, de la France et d’Italie, ont été conviés à cet événement pour discuter des réserves de biosphère. Ces réserves représentent des «laboratoires vivants pour le développement durable» et représentent des centres d’apprentissage pour l’adaptation humaine et environnementale. Les Réserves de la biosphère (RB) sont les seuls sites dans le cadre du système des Nations Unies qui appellent spécifiquement pour que la conservation et le développement durable se renforcent mutuellement. Cette réciprocité exige la sensibilité culturelle, l’expertise scientifique et la politique axée sur le consensus et la prise de décision.

À ce jour, il existe 631 RB terrestres, côtières et marines à travers le monde. Au niveau de la Méditerranée, nous comptons 45 RB en Espagne, 13 en France et 10 en Italie. Dans les pays méditerranéens du Sud on trouve 7 en Algérie, 2 en Egypte, 3 au Maroc et 4 en Tunisie.

L’UICN-Med et l’OAPN aimeraient poursuivre leur collaboration sur les RB à travers le développement d’une étude comparative sur les RB en Algérie, en Egypte, au Maroc, en Tunisie, en Espagne, en France et en Italie. Ces RB partageraient certainement des défis communs de gestion et des expériences qui pourraient être partagées entre elles. Cette analyse devrait recommander un ensemble d’action visant à renforcer la gouvernance, la gestion et la coopération entre les RB en Méditerranée.

Dans ce cadre, un expert a été engagé par l’UICN-Med pour préparer cette étude dont les résultats préliminaires seront présentés et complétés durant le présent atelier.

Le document du projet, une fois approuvé, sera considéré par l’UICN-Med pour le présenter à des bailleurs de fonds potentiels en vue de soutenir la réalisation d’actions régionales. Il pourrait également être utilisé par les partenaires présents dans la réunion pour développer des activités conjointes dans le but de soutenir les actions de conservation et de gestion des réserves de biosphère en Afrique du Nord et en Méditerranée.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook