600 000 victimes, c’est le nombre d’Africains qui meurent chaque année à cause du manque d’électricité. Selon un rapport annuel sur l’énergie et le climat de l’Africa Progress Panel, ces personnes se servent de combustibles toxiques pour le chauffage ou cuisinent avec ces ressources, ce qui leur cause plusieurs maladies cardiaques et respiratoires.

Selon les statistiques, près de 2/3 de la population africaine n’a pas accès à l’électricité. Toutefois, ce constant n’est pas si alarmant comme il pourrait le laisser penser, car en effet, les Etats peuvent massivement se tourner vers les énergies renouvelables (solaire et éolienne) pour électrifier l’Afrique. C’est un pari certes coûteux mais qui garantirait le respect de l’environnement, une meilleure santé tout en épargnant des centaines de milliers de vie.

Dans son rapport, Africa Progress Panel fustige le comportement des Etats face aux subventions et aides reçues. En effet, le groupe explique que les aides au développement sont accaparées par les gouvernements dont les membres corrompus les transfèrent dans des paradis fiscaux à l’étranger.

Pour leur part, des sociétés du secteur privé ont recommandé aux Etats d’investir dans les énergies fossiles et de les maintenir avec des subventions qui sont accordées aux entreprises de carburant et de fourniture d’équipements énergétiques.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook