Le Réseau Marocain Maitrise de l’Energie REMME, organisera avec l’appui du « Programme Coopération
des Villes et des Municipalités au Maghreb », sa 4ème rencontre le 09 et 10 Octobre 2014 sous le thème : « Recensement, pré-diagnostic du patrimoine de l’éclairage public : démarches de réalisation et expériences des villes marocaines » à l’Hôtel Ibis de Rabat. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du Réseau lancé en avril 2013 avec l’appui du Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement BMZ et implanté par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GIZ ( GmbH) , en partenariat avec la Direction Générale des Collectivités Locales du Ministère de l’Intérieur et l’Association Marocaine des Présidents des Conseils Communaux AMPCC.

Conscientes des enjeux auxquels les collectivités territoriales doivent faire face ; les villes membres de ce réseau (Rabat, Salé, Oujda, Chefchaouen, Agadir, Tiznit, Ouarzazate, Safi, Benguerir, et Béni Mellal) ; mènent avec l’appui de ses partenaires une réflexion structurée accompagnée d’une série de rencontres thématiques reliées à l’éclairage public. Ce dernier engage à lui seul la deuxième dépense après la masse salariale des communes et constitue le service communal à améliorer en priorité pour garantir la sécurité des citoyens, une meilleure attractivité des villes, et une source indéniable pour l’optimisation des dépenses communales.

L’approche des villes membres du REMME consiste à promouvoir auprès des différentes équipes techniques des audits énergétiques et des pré-diagnostics du patrimoine avant d’entamer tout processus visant à améliorer l’éclairage. Le travail communal semble de ce fait et grâce à ce type de réflexion collective bâtir les nouvelles règles d’une meilleure gestion communale qui ne se limite plus à changer les lampadaires au niveau des rues marocaines mais à penser l’amélioration du service de l’éclairage public dans ses différentes composantes ( de l’état des lieux du parc éclairage public, à l’identification des anomalies pour arriver enfin à l’identification des pistes de réduction de la consommation énergétique ).

Cette rencontre thématique a aussi pour objectif de présenter aux villes membres des outils pertinents pouvant leur servir de base pour le recensement des données en éclairage public et collecte d’information, et surtout de présenter des cas concrètes de villes pionnières comme Rabat , Salé et Oujda.

Rappelons que le Programme CoMun œuvre à travers 4 réseaux thématiques ( Transport, Maitrise de l’Energie, Gestion des déchets, et réhabilitation des médinas) à faciliter l’échange, la coopération et la solidarité entre les villes dans des domaines clés du développement urbain et de la gouvernance participative. Il cherche aussi à instaurer le dialogue entre la société civile et les collectivités locales, à tisser des ponts entre les différents acteurs du développement et à bâtir un dialogue continu pouvant améliorer les services publics et le quotidien des citoyens.

Vous avez apprécié cet article? Abonnez vous!
 
 
[fbcomments]
 
 

A propos

Massolia a pour objectif de développer les technologies vertes au Maroc grâce à l'information et la promotion économique. Tous les sujets environnementaux sont concernés: énergies solaire, éolienne, hydraulique, construction durable, agriculture biologique, transports, conseil et certification, économies d'énergie, développement durable, assainissement,...
Massolia est la transcription phonétique du mot المسؤولية en arabe qui signifie “Responsabilité”.

Massolia sur Twitter
Massolia sur Facebook
S'abonner par email
S'abonner par RSS

Massolia sur Facebook